Kraft Foods Namur: des licenciements secs seront inévitables

28/02/13 à 17:31 - Mise à jour à 17:31

Source: Trends-Tendances

(Belga) Les négociations se poursuivent à l'entreprise Kraft Foods à Temploux (Namur) où soixante-deux emplois passeront à la trappe. "Le plan prévoit essentiellement des prépensions. On essayera de limiter les licenciements secs mais il y en aura quand même une dizaine", a indiqué jeudi Stéphane Baudart, permanent SETCa après une réunion avec la direction.

Le 29 octobre 2012, la direction avait informé les travailleurs de son intention de licencier soixante-deux d'entre eux arguant une diminution de la demande et le transfert de la production vers d'autres sites du groupe. La procédure Renault avait été enclenchée. Après la phase d'information, celle des négociations est en cours. "Nous avons fait quelques propositions à la direction, notamment celle de réindexer la CCT de 2009. La direction va étudier nos propositions et on se revoit toute la journée du 15 mars où nous entrerons dans le vif des négociations afin de trouver un accord financier", a ajouté Stéphane Baudart. Le syndicaliste précise que les négociations se passent relativement bien, que chaque partie écoute les propositions de l'autre et qu'il n'y a aucune tension pour le moment. Cinquante-trois des personnes licenciées partiraient via la prépension. "Nous allons essayer de limiter au maximum les licenciements secs mais il y en aura vraisemblablement quand même une petite dizaine", a-t-il déploré. (JAV)

Nos partenaires