Industrie: "le Belge gagne plus que ne le permet la productivité"

09/12/13 à 14:27 - Mise à jour à 14:27

Source: Trends-Tendances

(Belga) Le travailleur belge actif dans l'industrie gagne plus que ne le permet la productivité, à peine 35% de l'évolution salariale résultant de l'augmentation de la productivité, affirme lundi l'institut Itinera.

Industrie: "le Belge gagne plus que ne le permet la productivité"

Selon une analyse du think tank, l'évolution salariale dans l'industrie belge au cours de la période 2002-2009 ne peut être expliquée que pour 35% par une augmentation de la productivité. "En d'autres termes: 65% de l'évolution salariale dans les 10 secteurs industriels étudiés n'ont rien à voir avec l'évolution de la productivité du travail. Cette évolution contraste fortement avec l'Allemagne, où l'évolution salariale peut être expliquée pour 68% par l'évolution de la productivité", souligne Itinera dans un communiqué. Le découplage entre la productivité du travail et les salaires réels est également plus important en Belgique qu'au Royaume-Uni (68% de l'évolution salariale résulte de gains de productivité), qu'en Espagne (59%), France (49%), Italie (46%) et Finlande (41%), est-il constaté. Tout en estimant que l'évolution salariale doit être étroitement liée à l'évolution de la productivité, "afin de rester compétitif", Itinera appelle le gouvernement "à prendre au sérieux" les recommandations de la Commission européenne et à lutter contre le découplage des salaires et de la productivité. Le think tank juge ainsi que des ajustements du mécanisme d'indexation des salaires et du fonctionnement du marché du travail belge sont nécessaires. "Mais au sein des entreprises également, les salaires et la productivité peuvent être mieux harmonisés en ajustant le système de management." (Belga)

Nos partenaires