Inde - Grève nationale pour dénoncer une politique gouvernementale "anti-travail"

20/02/13 à 10:54 - Mise à jour à 10:54

Source: Trends-Tendances

(Belga) Des millions d'Indiens étaient en grève mercredi à travers le pays, un mouvement de deux jours lancé à l'appel des syndicats pour dénoncer une politique gouvernementale "anti-travail".

Inde - Grève nationale pour dénoncer une politique gouvernementale "anti-travail"

Le secteur financier et les transports étaient affectés par cette grève lancée par onze organisations syndicales pour protester contre une série de mesures visant à ouvrir des pans entiers de l'économie aux investisseurs étrangers pour relancer la croissance et réduire le déficit public. Les grévistes entendent aussi protester contre un taux d'inflation élevé et une hausse des prix du carburant, annoncée à l'automne dernier. Le Premier ministre du gouvernement de centre-gauche, Manmohan Singh, a appelé les syndicats à lever leur appel à la grève en mettant en garde contre le risque de "pertes pour notre économie" dans un contexte de sévère ralentissement de la croissance. La troisième puissance économique d'Asie, qui s'enorgueillissait d'un taux annuel de croissance de l'ordre de 9%, subit aujourd'hui la plus faible croissance depuis une décennie avec un taux de 5% attendu pour 2012/2013. De nombreux petits commerçants craignent pour leur survie. "La dernière fois que nous avons appelé à la grève (en février 2012), près de 100 millions de travailleurs ont participé. Cette fois nous attendons un plus grand nombre" de grévistes, a déclaré Tapan Sen, le secrétaire général de la Centrale des syndicats indiens, qui regroupe l'ensemble des organisations. L'association des chambres de commerce et d'industrie a estimé les pertes dues à la grève à environ 200 milliards de roupies (2,7 milliards d'euros). Plusieurs incidents avec violence ont été rapportés mercredi à l'occasion de cette grève. (MUA)

Nos partenaires