Inauguration d'une nouvelle ligne de train directe et plus rapide entre Porto et Vigo

01/07/13 à 17:04 - Mise à jour à 17:04

Source: Trends-Tendances

(Belga) Le Portugal et l'Espagne ont inauguré lundi une nouvelle ligne de train directe entre leur deux grandes villes du nord, Porto et Vigo, afin de raccourcir le trajet d'une heure et de dynamiser leurs relations économiques, ont souligné les gouvernements des deux pays.

"Nous avons posé la première pierre des liaisons directes entre le Portugal et l'Espagne", s'est félicité la ministre espagnole des Transports Ana Pastor à Porto, en compagnie du ministre portugais de l'Economie, en charge des Transports, Alvaro Santos Pereira. "C'est un moment important pour les deux régions, qui permettra de dynamiser le tourisme, le commerce et les investissements entre les deux pays", a renchéri M. Santos Pereira à l'occasion du lancement de cette nouvelle liaison, après avoir effectué le voyage à bord de ce nouveau train en compagnie de Mme Pastor depuis Vigo. Ce train reliera deux fois par jour les deux villes, sur une distance de 175 kilomètres, en deux heures et quinze minutes contre plus de trois heures auparavant. L'objectif est de ramener d'ici 2016 la durée de ce trajet à 90 minutes. Jusque là, la liaison entre la principale ville du nord du Portugal et celle de Galice effectuait 14 arrêts. Plusieurs villes du nord du Portugal et de Galice, réunies au sein de l'association "axe Atlantique", réclament toutefois que ce train puisse desservir d'autres villes de la région. Le Portugal, sous assistance financière internationale, mise fortement sur les exportations, pour relancer sa croissance en berne, notamment avec l'Espagne, son principal partenaire économique. "Nous estimons que pour la compétitivité de notre économie, (...) il est fondamental de miser sur le ferroviaire", a souligné le ministre portugais, tandis que Mme Pastor a ajouté que l'objectif à présent était d'améliorer le transport de fret sur cette ligne. L'Espagne et le Portugal avaient prévu initialement de lancer quatre lignes de TGV, parmi lesquelles Porto-Vigo et Lisbonne-Madrid, mais ces projets avaient été abandonnées en raison des politiques d'austérité mises en oeuvre dans ces pays. (Belga)

Nos partenaires