Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

27/06/14 à 10:40 - Mise à jour à 10:40

Importation parallèle : une bonne filière pour les amateurs de voitures à bon prix?

Il n'y a pas que la période du Salon de l'auto pour faire des bonnes affaires. Visiblement ce mois de juin est également propice aux bonnes affaires.

Ainsi, Renault a sorti des offres baptisées "prêt à partir" avec des réductions d'environ 20% sur des Mégane Grandtour ou des Scénic avec un crédit à 0% ! Opel a fait de même avec des réductions allant jusqu'à 30% sur des Corsa 5 portes ou de 25% sur des Astra

Bref, il est clair que les importateurs cherchent à vider leurs hangars ou leurs parkings avant les mois d'été, car durant ces mois-là, le chaland se fait rare. Attention, ce déstockage n'est pas seulement une question de saison. Il est aussi le résultat de la crise. Les constructeurs essaient, vaille que vaille, de faire tourner leurs usines, car en Europe, c'est la surcapacité qui est la règle du jeu. En 2007, juste avant la crise, les usines automobiles tournaient à 85% de leur capacité, aujourd'hui, c'est plutôt autour de 68% !

A côté des réseaux officiels qui font des efforts pour liquider leurs stocks, il y a une autre filière qui offre des conditions encore plus intéressantes pour les amateurs de voitures à bon prix. Cette filière, c'est celle de l'importation parallèle. En Belgique, elle est représentée par l'entreprise flamande Cardoen qui trustait un peu ce marché, mais depuis peu, Cardoen est talonné par un distributeur wallon dénommé Soco. Ce réseau achète à l'étranger des lots de voitures neuves que des importateurs ou des concessionnaires n'arrivent pas à écouler. C'est comme cela que Cardoen, par exemple, vend des Fiat 500 avec une réduction de 30% ou des Nissan Juke avec 23% de rabais !

Mais attention, comme dans toute belle histoire, il y a aussi le revers de la médaille. Et le revers de la filière de l'importation parallèle , c'est qu'elle n'offre pas toute la gamme de voitures. Le haut de gamme y est généralement absent au profit des voitures à très forte rotation. Second bémol, côté équipement, l'acheteur éventuel doit bien regarder, car les voitures proviennent de l'étranger, où les combinaisons d'équipement peuvent être différentes de celles proposées en Belgique.

Nos partenaires