18/11/16 à 06:00 - Mise à jour à 10:34

"Vous travaillez pour cette mafia ? Le secteur immobilier doit renforcer sa crédibilité"

La moitié des Belges a peu, voire pas du tout, confiance dans le marché immobilier belge, selon le premier baromètre Real Estate Trust.

"Vous travaillez pour cette mafia ? Le secteur immobilier doit renforcer sa crédibilité"

© Reuters

Dajo Hermans (Bereal), expert en communication, et Pascal Steeland (wes research & strategy), expert en études de marché, estiment que cela ne tient pas à un manque de professionnalisme mais plutôt à un manque de crédibilité. Ils communiquent encore trop souvent seuls s'il y a quelque chose à gagner, et c'est une grave erreur.

L'étude réalisée auprès de plus de 2000 Belges confirme ce que beaucoup pensaient depuis longtemps : le secteur immobilier n'attire pas vraiment la confiance, et ce sont surtout les agents immobiliers et les promoteurs immobiliers qui en souffrent le plus. Mais ce n'est pas surprenant. Lorsque l'un de nous à abandonner son ancienne carrière de journaliste pour devenir porte-parole du secteur immobilier, nombreux sont ceux qui lui ont demandé cyniquement pourquoi il voulait travailler pour cette 'mafia immobilière'. On peut en rire, mais c'est assez significatif.

Le secteur traine un lourd passé derrière lui. Il suffit de penser à l'époque où tout le monde pouvait devenir agent immobilier pour s'en rappeler. En ouvrant le journal en 2016, on pourrait croire que rien n'a beaucoup changé. Mais il ne faut pas se fier aux apparences. La vérité est un peu plus nuancée. Par rapport à il y a plusieurs décennies, les pouvoirs publics et les professionnels de l'immobilier ont peaufiné leur déontologie, les citoyens ont plus leur mot à dire, et les contrôles ont été renforcés.

Il s'agit encore trop souvent d'une question de perception ; or, chaque acteur au sein du secteur immobilier peut apporter sa pierre à l'édifice. La mauvaise réputation du secteur contraint encore de nombreuses entreprises à ne communiquer qu'en cas de nécessité asolue. S'il faut obtenir un permis. Ou si la vente est effective. C'est dommage parce que beaucoup d'entrepreneurs immobiliers disposent d'une vaste et riche expertise. Mais, toutes ces connaissances et stratégies nourries au sein de ces entreprises restent la plupart du temps limitées à leur cercle très privé.

Les professionnels immobiliers doivent aller plus loin et ne pas se borner à réfléchir aux problèmes sociaux comme par exemple les logements abordables ou les espaces restreints. L'expertise acquise doit dépasser les murs de la salle de réunion. Pourquoi les échevins chargés de l'aménagement du territoire n'iraient-ils pas à l'école du village pour expliquer leur vision du logement pendant le cours de géographie ? Pourquoi un agent immobilier n'irait-il pas informer lui-même ses congénères sur les prix de l'immobilier du quartier après avoir distribué des dépliants d'information dans leur boîte aux lettres ? Pourquoi les promoteurs immobiliers ne pourraient-ils pas expliquer ce qu'ils vont faire chaque année à Cannes et pourquoi il est important qu'ils parlent de temps en temps aux représentants politiques ?

En tant qu'entreprise, n'envoyez pas seulement vos vendeurs sur les routes mais envoyez également vos experts par monts et par vaux. Envoyez-les participer à des conférences de la guilde locale et laissez-leur partager leur vision sur les médias sociaux. Ne les empêchez pas de parler des aspects moins positifs. Ni des aspects qui, d'un point de vue stratégique, semblent moins bons. Ce n'est que de cette façon que le secteur pourra regagner sa crédibilité bien méritée.

La grande nouvelle du baromètre Real Estate Trust n'est peut-être pas la persistance de la méfiance envers le secteur. Mais bien que les jeunes font plus confiance au marché immobilier que les autres générations. Et plus important encore : plus ces jeunes adultes sont jeunes et plus la confiance est grande. Cela devrait redonner espoir car c'est justement la jeune génération qui a le plus de possibilités de s'informer.

Dajo Hermans, bureau de communication immobilière Bereal

Pascal Steeland, bureau de conseils et d'études de marché wes

Nos partenaires