Uplace: l'opposition flamande réclame une commission d'enquête

20/02/15 à 16:43 - Mise à jour à 16:43

Source: Belga

Trois des principaux partis de l'opposition en Flandre, Groen, sp.a et Vlaams Belang, ont réclamé la mise sur pied au sein du parlement flamand d'une commission d'enquête sur le dossier du mega-complexe commercial Uplace à construire à Machelen, juste au nord de Bruxelles, rapporte vendredi le journal "De Morgen".

Uplace: l'opposition flamande réclame une commission d'enquête

© PG

La majorité (N-VA, CD&V et Open Vld) qui soutient le gouvernement de Geert Bourgeois n'est pas favorable à une telle commission d'enquête.

"Nous voulons savoir si les ministres compétents n'ont pas été contraints de délivrer les autorisations nécessaires à Uplace", a expliqué le député Hermes Sanctorum (Groen). Il se réfère à l'annulation du permis environnemental par le Conseil d'Etat, à la violation présumée du droit d'expression des riverains et aux déclarations du gouvernement.

Toujours selon "De Morgen", les partis de la majorité s'opposent à la création d'une commission d'enquête. Une député CD&V, Karin Brouwers, a jugé "exagéré" le recours à cet instrument parlementaire, précise le quotidien.

Après des années de discussions et de procédures juridiques, le gouvernement flamand a trouvé le 13 février un accord sur le plan d'exécution spatial relatif au complexe Uplace, qui doit voir le jour à Machelen (Brabant flamand), entre Haren et Vilvorde. Afin d'écarter les problèmes liés à l'environnement et à la mobilité, la superficie réservée aux petits commerces a été réduite d'un tiers dans la région. En revanche, la surface commerciale destinée au complexe Uplace lui-même reste inchangée. C'est ce qui ressort du nouveau plan d'exécution spatial, qui devait être rectifié à la suite de plusieurs objections, en termes de mobilité notamment, émises l'an dernier par le Conseil d'Etat.

En savoir plus sur:

Nos partenaires