Un nouveau souffle pour l'allocation-loyer à Bruxelles ?

08/09/10 à 15:29 - Mise à jour à 15:29

Source: Trends-Tendances

Le dispositif d'allocation-loyer, qui couvre la différence entre le loyer demandé par la commune pour des logements à loyer faible et le tiers des revenus du ménage, n'a eu que peu de succès au sein des communes de la capitale. Christos Doulkeridis, secrétaire d'Etat bruxellois au Logement, veut relancer la machine.

Un nouveau souffle pour l'allocation-loyer à Bruxelles ?

© Belga

Christos Doulkeridis, secrétaire d'Etat bruxellois au Logement, veut redynamiser le dispositif d'allocation-loyer, qui n'a jusqu'ici rencontré qu'un très faible succès dans la capitale. La Région n'a dû y consacrer que 5.000 euros en 2008 et 25.000 euros en 2009, alors qu'elle avait réservé 2 millions d'euros à cet effet au moment du lancement de l'expérience.

Pour relancer la machine, le secrétaire d'Etat a organisé une conférence de presse conjointe avec Mohamed Ouriaghli, l'échevin du Logement de la Ville de Bruxelles, commune la plus active dans ce domaine.

L'allocation-loyer a été instaurée sous la législature précédente pour compenser, fût-ce en partie, l'incapacité de la Région à répondre à la demande de logements sociaux à Bruxelles. Certains auraient voulu l'appliquer à tout le secteur du logement, y compris le privé. Mais il a finalement été décidé, notamment pour des raisons budgétaires, de la confiner aux logements publics mis en location par les communes.

L'allocation-loyer couvre la différence entre le loyer demandé par la commune pour des logements à loyer faible - maximum à 505 euros pour un appartement de deux chambres - et le tiers des revenus du ménage. Le montant maximum (210 euros) est directement déduit du loyer. C'est la commune qui est supposée accomplir les démarches nécessaires. Jusqu'à présent, cinq communes sont entrées dans la danse : Schaerbeek, Etterbeek, Evere, Saint-Josse-ten-Noode et la Ville de Bruxelles.

Y ont droit les locataires qui doivent consacrer plus du tiers de leurs revenus au loyer. La Ville de Bruxelles offre actuellement une allocation-loyer moyenne de 74 euros à 23 locataires. A elle seule, elle a consommé 20.000 des 25.000 euros consacrés par la Région au dispositif en 2009. Par prudence, en période de rodage du dispositif, elle avait limité celui-ci aux 550 logements à loyer encadré, mais elle a décidé en mars dernier d'étendre la mesure à 400 autres unités de logement.

Christos Doulkeridis a quant à lui annoncé, mercredi, qu'il proposerait au gouvernement bruxellois de modifier l'ordonnance à la base de l'allocation-loyer pour lier celle-ci à des conditions de revenus maximum, comme l'a fait la Ville de Bruxelles. "Je lance un appel solennel à l'ensemble des communes bruxelloises, y compris celles qui ont déjà fait appel à l'allocation-loyer, pour considérer attentivement les nombreux avantages attachés à ce dispositif et, in fine, le proposer largement aux locataires de leur parc locatif", a insisté le secrétaire d'Etat.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires