Un accord pour le nouveau siège de l'Otan

05/12/14 à 16:17 - Mise à jour à 16:17

Source: Belga

Le ministère de la Défense et l'association momentanée belgo-néerlandaise BAM Alliance, chargée de construire le gros oeuvre du nouveau siège bruxellois de l'Otan, ont trouvé un accord octroyant une rallonge de 85 millions d'euros au consortium et à ses partenaires et un délai supplémentaire - jusqu'à l'été 2016 - pour terminer les travaux, a annoncé vendredi BAM.

Un accord pour le nouveau siège de l'Otan

L'accord a été confirmé par l'Otan, qui s'en est félicité en espérant une fin des travaux en 2016, et par la partie belge. C'est en effet la Belgique qui, depuis 2004, pilote, par le biais de son ministère de la Défense, la construction du nouveau siège, pour le compte de l'Alliance atlantique. Le nouveau quartier général est destiné à remplacer l'actuel, construit à la hâte en 1967.

Le marché principal de travaux porte sur la construction de cinq bâtiments et l'aménagement des abords. Le ministre de la Défense l'a attribué le 25 juin 2010 à l'association momentanée belgo-néerlandaise BAM Alliance pour 457,6 millions d'euros, un prix d'environ 10%

inférieur à celui proposé par les autres soumissionnaires et bien inférieur à l'estimation initiale du coût des travaux.

Mais les travaux ont pris du retard pour diverses raisons - deux hivers rigoureux, des modifications réclamées par l'Otan et de mesures de sécurité draconiennes sur le chantier - et l'association momentanée avait formulé plusieurs demandes de "rallonge" financière et de délais supplémentaires pour l'achèvement des travaux, initialement prévu début 2016. Deux d'entre elles ont déjà été acceptées (13 millions d'euros et une prolongation de quatre mois en octobre 2012, puis 10,4 millions lors d'une transaction "provisoire" en mars dernier, ainsi que quatre mois et demi de délai supplémentaire).

Le nouvel accord porte sur une "indemnité" de 85 millions d'euros, a précisé vendredi BAM dans un communiqué. Il prévoit aussi la fin des travaux "à l'été 2016".

Selon l'Otan, le montant de 85 millions d'euros inclut la somme versée en début d'année 2014 (soit 10,4 millions d'euros). Pour ce qui concerne les sommes de 2013 (13 millions), "elles ont été prises sur une ligne budgétaire destinée à couvrir des imprévus, et n'a donc pas occasionné une augmentation du budget" vis-à-vis des Etats membres, a assuré un responsable de l'Alliance interrogé par l'agence BELGA.

"Les Alliés maintiendront leur surveillance attentive de cet important projet, menée par les autorités belges", a assuré l'Otan sur son site internet, estimant que le coût total du nouveau siège pourrait désormais atteindre 1,1 milliard d'euros.

En savoir plus sur:

Nos partenaires