Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

25/07/18 à 10:06 - Mise à jour à 10:05

Trop tard pour acheter de l'immobilier? Ne croyez pas tout ce que vous entendez

Est-il trop tard pour acheter de l'immobilier? Certains le pensent car les taux d'intérêt sont à la hausse ainsi que les prix de l'immobilier. Mais faut-il les croire? C'est à cette question que répond Amid Faljaoui, notre chroniqueur éco.

Trop tard pour acheter de l'immobilier? Ne croyez pas tout ce que vous entendez

© Getty Images/iStockphoto

Si vous avez une maison ou un appartement en vue, c'est probablement le dernier bon moment pour acheter. Et certains qui croient en savoir plus que les autres n'hésitent pas à dire que c'est même déjà trop tard car les prix de l'immobilier ont déjà augmenté.

Bref, entre les taux d'intérêt qui augmentent d'un côté et les prix de la brique qui suivent la même évolution, on entend ici ou là qu'il serait presque trop tard pour acheter. Ça, c'est pour la rumeur publique, comme l'écrit le journal Le Soir.

Mais qu'en est-il en réalité ? Comme toujours, la réalité s'éloigne des propos du café du commerce. D'abord, à la base d'une rumeur, il y a souvent un début de vérité comme l'expliquent mes confrères du Soir.

En effet, les prix de l'immobilier sont en hausse. Les statistiques des notaires et de l'office belge de statistique vont dans le même sens, il y a bel et bien une hausse du prix de l'immobilier et en particulier du prix des maisons.

Mais est-ce pour autant trop tard pour acheter ? Non, car l'enquête du Soir montre que cela ne signifie pas que la hausse continue des prix de l'immobilier est garantie.

La raison ? Les économistes de la banque ING, habitués à suivre le marché immobilier belge, n'excluent pas une légère correction du marché en 2019 lorsque la hausse des taux s'accélérera.

Partager

Celles et ceux qui veulent acheter le bien de leur rêve ont encore un peu de temps devant eux. Pas l'éternité, mais quelques mois encore.

C'est ce qu'on appelle la "théorie de la correction de marché". En d'autres mots, si les "taux d'intérêt remontent, les banques seront disposées à prêter des montants moins importants pour les mêmes apports de base et si les crédits hypothécaires sont moins volumineux, les acheteurs devront revoir leurs perspectives à la baisse. Et donc, cela pourra peser sur les prix immobiliers", précise le journal Le Soir.

Voilà pourquoi les économistes de la banque ING n'excluent pas une correction des prix de l'immobilier en 2019. Mais bon, tout ce scénario se base sur une remontée des taux au cours des prochains mois.

Là encore, il faut aussi nuancer cette affirmation. Si c'est vrai que les taux ne peuvent que remonter car ils étaient au plancher pendant plus de dix ans, cette hausse des taux devrait normalement se faire de manière graduelle et lente.

Pourquoi ? Pas pour faire plaisir aux candidats acheteurs de biens immobiliers, mais parce que l'Etat belge est très endetté, comme d'ailleurs tous les Etats en Europe. Et donc, la Banque centrale européenne le sait, et elle ne laissera pas les taux augmenter trop vite et trop fort. En conclusion, ceux et celles qui veulent acheter le bien de leur rêve, ont encore un peu de temps devant eux. Pas l'éternité, mais quelques mois encore.

Newsletter

Tous les jours, une sélection des news économiques les plus importantes.

Nos partenaires