Trois nouvelles tendances immobilières étonnantes

25/05/16 à 11:56 - Mise à jour à 14:26

Source: Trends-Tendances

Les nouvelles tendances immobilières répandues dans de grandes villes comme Tokyo ou Singapour font petit à petit leur apparition chez nous. Dans le cadre du salon de l'immobilier Realty, ces nouveaux modes d'habitat sont dévoilés. L'UPSI, l'organisation sectorale des promoteurs immobiliers en Belgique, les décrit pour nous.

Trois nouvelles tendances immobilières étonnantes

Les Sky Gardens à Singapour, l'exemple parfait de la tendance "rewilding" © DR

"Rewilding", "third places" ou encore "inspansion", ces dénominations ne vous parleront pas aux premiers abords. Ces nouvelles tendances en matière d'habitat sont pourtant déjà fortement répandues dans les mégapoles de par le monde. Elles débarquent maintenant dans nos villes. En quoi consistent-elles? Explications de ces concepts inspirants qui paraissent à première vue un peu barbares.

1. Le "rewilding", la nature au coeur de l'immeuble

Avec ce concept, les promoteurs immobiliers tentent de plus en plus d'intégrer la faune et la flore dans leurs projets. Le "rewilding" permet d'inviter la nature, ou du moins, un coin de verdure jusqu'au coeur même du bâtiment, que ce soit via un jardin en terrasse situé aux étages supérieurs ou même à tous les étages. Plus besoin de descendre au parc, c'est le parc qui vient à nous.

"Les Sky Gardens à Singapour en sont l'exemple parfait", explique Olivier Carrette, administrateur délégué de UPSI-BVS, l'union professionnelle du secteur immobilier. "Il y a quelques années, un hôtel y a été construit avec un jardin tous les quatre étages. Quelque 15 000 mètres carrés de verdure ont pu ainsi être intégrés dans le projet. C'est inouï ! Il faudra bientôt que cela devienne également la norme aux quatre coins du monde."

2. Les "third places", un "pitstop" cosy en attendant la fin des embouts

Une autre tendance qui envahit peu à peu nos villes ainsi que nos périphéries est celle des "third places". Il s'agit de lieux équipés de nombreuses prises de courant, d'un réseau wifi et autres infrastructures soigneusement aménagés dans un bistro ou un café mais aussi un musée ou un club de sports. Il est possible d'y faire une halte et d'y travailler en attendant la fin des embouteillages ou tout simplement pour trouver l'inspiration.

"Les third places semblent de plus en plus attrayants", souligne Stefaan Vandist, traqueur de tendances. "Ces lieux s'imposent petit à petit à côté des lieux traditionnels de travail et des bureaux à domicile. Les gens y viennent pour faire ce qu'ils ne peuvent ou ne veulent pas faire chez eux ou au travail. Souvent, il s'agit d'un simple "pitstop" où l'on peut travailler, se réunir ou réfléchir à plusieurs."

L'ancienne piscine Molitor à Paris a été complétement restaurée et transformée en 2014 pour devenir un hôtel luxueux.

L'ancienne piscine Molitor à Paris a été complétement restaurée et transformée en 2014 pour devenir un hôtel luxueux. © PG/Molitor

3. L' "inspansion", ou quand la ville se développe de l'intérieur

Et que penser d'une piscine dans une ancienne station de métro? Ou d'un luxueux hôtel dans une ancienne piscine abandonnée? Cette nouvelle tendance s'appelle 'l'inspansion', un phénomène par lequel la ville se développe littéralement de l'intérieur.

"Non seulement les anciens bâtiments industriels peuvent être transformés en habitations", commente Olivier Carrette de UPSI-BVS "mais tous les types de bâtiments, quels qu'ils soient, peuvent à terme retrouver une nouvelle fonction ; c'est une tendance actuelle." L'ancienne piscine Molitor à Paris a été complétement restaurée et transformée en 2014 pour devenir un hôtel luxueux. Plus audacieux, encore, sont les projets de transformation des anciennes 'stations fantômes' du métro parisien. Si cela ne dépend que de quelques représentants politiques, ces lieux devraient rapidement être reconvertis en piscine, night-club, restaurant ou salle de cinéma."

En savoir plus sur:

Nos partenaires