Trois engins de chantier sur dix sont non conformes

09/08/10 à 12:31 - Mise à jour à 12:31

Source: Trends-Tendances

De plus en plus d'engins de chantier présentant des vices de conformité arrivent en Belgique. Environ 30 % des engins ne répondent pas aux prescriptions européennes en matière d'environnement et de sécurité.

Trois engins de chantier sur dix sont non conformes

© Thinkstock

De nombreuses machines sont importées à partir de pays extérieurs à l'UE et sont mises en vente sur le marché belge à des prix nettement inférieurs à ceux des engins conformes, souligne Agoria, la fédération de l'industrie technologique, dans un communiqué. Chaque année, 5.000 à 7.000 nouveaux engins sont vendus chez nous, sans compter un nombre considérable de ventes de matériel de seconde main.

Des règles européennes ont été instaurées ces dernières années, notamment pour ce qui concerne l'atténuation du bruit, les émissions de particules et de gaz polluants par les moteurs, l'accessibilité et les pictogrammes de service. "Les constructeurs d'engins appliquent ces règles européennes mais aujourd'hui, ils sont confrontés à la concurrence déloyale de machines d'importation bon marché qui ne répondent pas à ces règles", affirme Jos Pinte, directeur du secteur mécatronique d'Agoria.

En 2010, le CECE, la fédération sectorielle européenne, a procédé à des contrôles lors du salon BAUMA en Allemagne, l'un des plus importants d'Europe dans le secteur du matériel de chantier. L'échantillon a révélé que 30 % des chargeuses sur pneus proposées à la vente étaient dépourvues de marquage CE.

Agoria diffuse des brochures à l'intention des acheteurs d'engins de chantier. La fédération demande également davantage de moyens pour que soient renforcés les contrôles douaniers.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires