Stade national : la demande d'étude d'incidence environnementale a été introduite

10/08/16 à 17:14 - Mise à jour à 17:14

Source: Belga

La société Ghelamco, qui ambitionne de construire le futur stade national, a introduit une demande d'étude d'incidence environnementale auprès de l'administration flamande. Il s'agit d'une première étape en vue de l'obtention d'un permis d'environnement. L'administration dispose de deux semaines, à partir de la rentrée, pour réagir à la demande.

Stade national : la demande d'étude d'incidence environnementale a été introduite

Le dossier stade national reste épineux. © BELGA

L'administration flamande a confirmé avoir enregistré une telle demande mardi. Des contacts étaient déjà en cours avec Ghelamco, singulièrement en matière de mobilité. Le constructeur planche sur des initiatives de mobilité alternatives. Il envisage des milliers d'emplacements pour vélos sur le terrain et 300 places de parking sous-terrain pour des bus.

"Ghelamco saura dans les quinze jours, si le rapport est approuvé", a indiqué mercredi une fonctionnaire de l'administration flamande, évoquant la date du 19 septembre. Avec ce rapport, Ghelamco pourra ensuite introduire une demande de permis d'environnement.

Si le rapport est approuvé, l'entreprise pourra également introduire une demande de permis de construire, a ajouté Ghelamco. Pour ce faire, elle devra frapper à la porte de l'administration communale de Grimbergen sur le territoire de laquelle se trouve le parking C du Heysel.

Ghelamco doit pouvoir commencer les travaux au début de l'année prochaine si l'objectif pour être fin prêt pour l'Euro 2020 de football, comme cela a été prévu.

En savoir plus sur:

Nos partenaires