Souffleté par le ministre Henry, Bouygues contre-attaque

08/06/10 à 09:28 - Mise à jour à 09:28

Source: Trends-Tendances

Le groupe Bouygues Immobilier Belgium juge, dans un communiqué, non fondés les motifs de refus qui lui ont été adressés fin mai par le ministre wallon Philippe Henry pour un projet de centre commercial à Châtelineau (Châtelet).

Souffleté par le ministre Henry, Bouygues contre-attaque

© Belga

Bouygues estime que les dérogations au plan communal d'aménagement dérogatoire (PCAD) qu'il souhaite pour ce projet sont peu nombreuses. Elles sont motivées en outre par le souci de choisir des architectures durables et respectueuses de l'environnement et par la volonté d'améliorer la mobilité dans le secteur, affirme le groupe.

D'après les études qu'il a commandées, le groupe estime que la mobilité aurait été améliorée aux alentours du centre. A ce titre, il précise que le PCAD n'empêche pas qu'un centre commercial naisse avec le même accès que le magasin Cora tout proche.

Le groupe Bouygues comprend "que la Région wallonne entende se doter d'un schéma régional de développement commercial et qu'elle souhaite donner la préférence aux projets susceptibles de renforcer les centres urbains". Toutefois, il précise que les enseignes qu'il compte accueillir ne s'installeront pas en centre-ville. Le groupe affirme pour l'heure analyser les options qui s'offrent à lui.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires