Seconde résidence: le Portugal, un paradis fiscal?

29/06/15 à 11:56 - Mise à jour à 12:00

Source: Trends-Tendances

Au Portugal, l'Algarve, dans le sud du pays, a connu plusieurs années de crise. L'effondrement des prix a attiré une foule de chasseurs de bonnes affaires, mais l'immobilier semble peu à peu se redresser.

Seconde résidence: le Portugal, un paradis fiscal?

© Epa

Au Portugal, l'Algarve, dans le sud du pays, a connu plusieurs années de crise. L'effondrement des prix a attiré une foule de chasseurs de bonnes affaires, mais l'immobilier semble peu à peu se redresser. Aujourd'hui, la région considérée comme la plus intéressante pour les investissements est la moins touristique côte d'Argent -- ou Costa de Prata, qui s'étend d'Espinho au nord à Ericeira au sud. "Une luxueuse villa nouvellement construite avec piscine privée s'y négocie aux alentours de 200.000 euros, précise An-Sofie De Vos (Immo Portugal), et vous pouvez déjà acquérir un appartement neuf à proximité de la plage pour la moitié du prix."

Une villa neuve avec piscine privée pour 200.000 euros

"De manière général, les frais d'achat sont nettement moins élevés au Portugal que dans la plupart des autres pays, poursuit An-Sofie De Vos. De plus, un régime fiscal préférentiel a été récemment introduit pour attirer les investisseurs. Ceux qui donnent leur habitation en location à des vacanciers bénéficient à présent d'un impôt réduit sur les revenus locatifs de seulement 3,75 %. A titre de comparaison : l'an dernier, le tarif s'établissait encore à 28 %. Les retraités qui séjournent au moins 183 jours par an au Portugal sont de plus exonérés d'impôt sur leurs pensions et autres revenus étrangers." Enfin, le Portugal n'applique ni taxe sur les résidences secondaires, ni droits de succession en ligne directe.

En savoir plus sur:

Nos partenaires