Projet NEO au Heysel : les trois candidats retenus sont connus

18/12/12 à 10:40 - Mise à jour à 10:40

Source: Trends-Tendances

Lancé en juin dernier, l'avis de marché (dialogue compétitif) lancé par la Région et la Ville de Bruxelles relatif au projet de construction d'un centre commercial (72.000 m2 GLA, zones A1 et A2), d'équipements de loisirs outdoor et indoor (notamment cinémas, zones A1 et C), de logements (+ de 500, zones A1 et A2), de bureaux et de parkings (3.700 places) sur le plateau du Heysel a rencontré un vif succès auprès de candidats belges et internationaux réunis en association momentanée.

Projet NEO au Heysel : les trois candidats retenus sont connus

© GoogleMap

Une petite dizaine d'équipes avait répondu à l'appel. Les trois candidats qui participeront au dialogue compétitif avant désignation du lauréat final sont aujourd'hui sélectionnés. Il s'agit des associations momentanées regroupant d'une part Unibail-Rodamco/CFE/Besix, d'autre part Hammerson/Soficom/Codic et enfin Klépierre/AG RED/Wereldhave Belgium. Parmi les architectes qui seront appelés à redessiner le Heysel, on trouve notamment le français Jean-Paul Viguier associé au Belge Art&Build et l'Anglais Norman Foster associé au Belge Jaspers-Eyers & Partners.

Pour rappel, le cahier des charges stipulait notamment que les postulants devaient les disposer de capitaux propres de plus de 1 milliard d'euros et d'un portefeuille immobilier de plus de 2 milliards d'euros; ils devaient en outre avoir réalisé récemment (entre 2003 et 2009) au moins un projet comprenant minimum 50.000 m² GLA de commerces de détail et deux projets en comprenant chacun minimum 25.000 m² GLA.

La phase décisive de cette procédure de dialogue compétitif devrait s'achever au 1er semestre 2014 avec la désignation du candidat retenu. On peut noter à ce stade que la plupart des principaux candidats belges incontournables - hormis AXA RED et Wilhelm & Co - sont toujours en lice, notamment AG Real Estate, propriétaire à 50% du site voisin du Trade Mart, dont l'éviction aurait sans doute provoqué certains conflits de voisinage prévisibles.

En savoir plus sur:

Nos partenaires