Premier éco-quartier "passif" à Liège

23/03/11 à 14:02 - Mise à jour à 14:02

Source: Trends-Tendances

Thomas & Piron et le bureau FHW Architectes ont remporté le concours lancé par la Ville et l'Université de Liège pour la construction d'un éco-quartier sur le site du Sart Tilman.

Premier éco-quartier "passif" à Liège

© Thomas & Piron

La Ville de Liège et l'Université de Liège ont récemment lancé un appel à intérêts pour la construction d'un éco-quartier sur le site du Sart Tilman. C'est Thomas & Piron, en partenariat avec le bureau FHW Architectes, qui a remporté le concours, annonce la société. La société de construction, qui s'apprête à se lancer dans la réalisation du projet dont les bâtiments seront construits selon les normes passives.

Cet éco-quartier, situé entre la ville de Liège et le site universitaire du Sart Tilman, s'inspire du concept du "développement durable", pointe Thomas & Piron : "Afin de limiter au maximum l'impact de ce quartier sur l'environnement, les logements seront construits selon les principes de la maison passive. Ce qui signifie que, grâce à une isolation renforcée et une excellente étanchéité à l'air, leur confort thermique sera supérieur aux normes actuelles et que leurs besoins en chauffage seront très limités (moins d'un cinquième de la consommation de la plupart des nouvelles constructions actuelles). La consommation énergétique de l'éco-quartier sera donc particulièrement faible."

Ce premier éco-quartier à Liège "se caractérise par des espaces publics généreux et conviviaux, conçus dans un souci d'intégration et d'amélioration du contexte bâti avoisinant. Des espaces ouverts, tel un quai, créent des liaisons entre la ville et le site universitaire."

Au niveau social, il se caractérise par une mixité sociale et des habitats intergénérationnels. Des maisons "kangourou" y seront construites : "Il s'agit de maisons composées de deux logements permettant une mixité intergénérationnelle (par exemple, une personne âgée au rez-de-chaussée et un jeune couple ou une famille à l'étage). L'objectif de ces maisons est d'une part de favoriser les contacts entre voisins, permettant les échanges et l'entraide intergénérationnelle. D'autre part, ces maisons permettent d'envisager l'habitat selon une approche évolutive. Au cours du temps, une famille n'a pas les mêmes besoins au niveau de l'espace. Les maisons kangourou sont conçues de manière à pouvoir adapter facilement les logements en fonction des besoins des occupants au cours du temps."

Concrètement, cet éco-quartier sera composé de 27 maisons, 65 appartements, une maison de quartier, quatre petites surfaces commerciales, un établissement horeca et trois bureaux. La construction des unités se fera en trois phases : après des études d'incidences qui débuteront au mois d'août 2011, les travaux commenceront en avril 2013 après obtention des permis d'urbanisme pour terminer en novembre 2017.

Trends.be

Nos partenaires