Plus de 6,4 millions de tonnes de ciment consommées en Belgique en 2015

10/05/16 à 15:35 - Mise à jour à 15:34

Source: Belga

L'an dernier, 6.403.460 tonnes de ciment ont été consommées en Belgique, soit une hausse de 4,6% par rapport à 2014, a annoncé mardi Febelcem, la fédération cimentière belge qui présentait son bilan annuel. Cette prestation s'explique par les conditions climatiques et par la bonne tenue de la construction résidentielle neuve. Le volume de ciment consommé est de 6,2% supérieur à la moyenne des 10 dernières années.

Plus de 6,4 millions de tonnes de ciment consommées en Belgique en 2015

© PG

Malgré un contexte sous pression, Febelcem a relevé plusieurs éléments positifs l'an dernier qui ont poussé la consommation de ciment à la hausse: bonne évolution du bâtiment résidentiel neuf (+3%), bon maintien de la rénovation (+3%) et hausse des investissements publics (+5,7%). En 2015, les membres de Febelcem ont livré près de 4,9 millions de tonnes de ciment sur un total de 6,4 millions de tonnes. Environ 1,5 million de tonnes ont été importées. Ces importations s'expliquent notamment par le fait que des producteurs de plusieurs pays voisins écoulent leurs stocks en raison d'un marché de la construction plus terne chez eux. "Pour 2016, nous tablons sur une stabilisation de la consommation de ciment. En 2017 voire 2018, nous estimons une légère reprise d'1% environ", a souligné Louis Beauchemin, président de Febelcem. Sa basant sur les estimations de la Confédération Construction, Febelcem souligne que l'activité du bâtiment résidentiel devrait cette année baisser de 7,5% et que le bâtiment non résidentiel progressera de 7,5%. Les travaux de génie civil devraient suivre la bonne tendance de 2015 et progresser légèrement d'1%. La taxe kilométrique lancée le 1er avril dernier devrait aussi avoir un impact sur le prix final du ciment. "La taxe kilométrique a un coût additionnel sur le ciment comme c'est le cas pour les autres marchandises transportées par route. Elle aura une incidence financière plus grande sur le ciment vu la faible valeur du produit", explique M. Beauchemin. "Nous espérons que les rentrées financières générées par la taxe seront utilisées pour des travaux d'infrastructure et les routes". L'industrie cimentière belge employait 1.021 personnes en 2015.

En savoir plus sur:

Nos partenaires