Pas de piste dans le nouveau stade pour le Mémorial

09/06/13 à 18:09 - Mise à jour à 18:09

Source: Trends-Tendances

Rudy Vervoort et Guy Vanhengel ont confirmé que le Mémorial Van Damme ne pourra toutefois compter sur une piste dans l'enceinte du nouveau stade aménagé sur l'actuel Parking C.

Pas de piste dans le nouveau stade pour le Mémorial

© BELGA

Rudy Vervoort, le nouveau Ministre-Président de la Région de Bruxelles-Capitale, et Guy Vanhengel, en charge des Finances et du Budget de la Région et très impliqué dans le projet du nouveau stade national de football sur le parking C, ont réaffirmé dimanche à Rabat que l'athlétisme en particulier mais tous les sports en général (rugby, volley, basket) devront trouver leur place dans le grand projet de réaménagement du plateau du Heysel. Ils ont confirmé que le Mémorial Van Damme ne pourra toutefois compter sur une piste dans l'enceinte du nouveau stade aménagé sur l'actuel Parking C. Ils étaient présents dans la capitale marocaine en marge du meeting international d'athlétisme organisé depuis six ans avec l'aide de la Région et du Mémorial Van Damme.

Le stade Roi Baudouin restera le cadre du plus grand meeting d'athlétisme de la planète sans doute au-delà de 2020 (après l'ouverture du nouveau stade) ce qui pourrait permettre à Bruxelles d'accueillir les championnats d'Europe d'athlétisme en 2022. Si sa candidature est retenue. "Si on veut avoir un modèle rentable, il faut respecter certaines contraintes. Et sur le plan technique, il y aura des difficultés à installer une piste d'athlétisme dans le nouveau stade", a précisé le Ministre Vanhengel.

Pour assurer la rentabilité du nouveau stade, ce qui n'est pas le cas de l'actuel stade Roi Baudouin, il faut notamment pouvoir accueillir des événements et spectacles assurés de se dérouler dans de bonnes conditions, à savoir sous toit. "S'il y a une piste, les contraintes techniques deviennent telles qu'il est impossible de fermer le stade", a-t-il ajouté. Sans parler des problèmes de visibilité que l'on connaît bien dans l'actuel stade Roi Baudouin. L'exemple à suivre serait l'Arena d'Amsterdam avec ses 30 millions de visiteurs en 17 ans d'existence, ou son "jeune frère" à Stockholm.

Le nouveau stade bruxellois sur le site de 32 hectares du Parking C n'est que le 3e volet du développement du plateau du Heysel. Les projets NEO 1 (autour de l'avenue Houba de Strooper) et NEO 2 (centre de congrès et hôtel) sont les deux autres. Un véhicule financier appelé SPV (Special Purpose Vehicule) capitalisé à hauteur de 335 millions d'euros pour moitié entre la Région et la Ville de Bruxelles a été créé à cet effet la semaine dernière.

Contrairement au stade actuel, la nouvelle enceinte située sur le territoire de la commune de Grimbergen sera en partie financée par des partenaires privés (Union belge de football notamment en attendant d'autres). L'espoir des initiateurs du projet, qui doit être réalisé au plus tard en 2019, afin d'être retenu en vue de l'Euro2020 de football, est de voir s'installer à terme un grand club de football (Anderlecht?) qui pourrait bénéficier de la modularité des installations prévues à l'heure actuelle entre 40.000 et 60.000 places.

Quoi qu'il en soit, les autorités régionales bruxelloises entendent avancer pas à pas et en concertation dans cet important dossier du plateau du Heysel. "On en parle depuis 15 ou 20 ans, maintenant il est temps d'avancer", a précisé Rudy Vervoort. Si tout se passe comme espéré, les travaux de la nouvelle arène devraient débuter en 2016 et s'achever au plus tard en 2019.

Nos partenaires