Les transactions immobilières à Bruxelles en recul de 2,6% par rapport à 2012

11/02/14 à 16:19 - Mise à jour à 16:19

Source: Trends-Tendances

Dans le cadre de la semaine de l'immobilier des notaires, la fédération royale du notariat a présenté, mardi matin, l'évolution du marché immobilier 2013 en région bruxelloise. Les transactions ont globalement reculé de 2,6% comparativement à 2012. Leurs prix suivent toujours une augmentation continue, mais la hausse a été plus mesurée en 2013.

Les transactions immobilières à Bruxelles en recul de 2,6% par rapport à 2012

Le prix médian d'une maison, villas incluses, stagne depuis l'année passée à 350.000 euros. Ixelles est de loin la commune la plus chère avec 595.000 euros, un montant qui a progressé de 9,2% en un an. L'augmentation la plus marquée, à savoir 22%, est relevée à Bruxelles intra-muros dont le prix médian atteint 440.000 euros. Elle est talonnée par Saint-Gilles qui affiche un accroissement de 19,1% pour un prix tournant autour des 405.000 euros. Anderlecht est la commune la moins chère avec 250.000 euros et celle qui accuse la plus forte baisse en un an, soit -8,3%.

Le prix médian des appartements est passé à 190.000 euros, ce qui constitue une progression de 2,7% relativement à 2012. Ce sont les appartements 3 chambres qui augmentent le plus fortement, avec 8,9%. Woluwe-St-Pierre est la commune la plus chère avec 285.000 euros, un prix médian qui a grimpé de 18,3% par rapport en 2012. St-Josse-ten-Noode connaît la plus forte baisse (-21,2%) et le prix médian le plus bas (135.000 euros).

Nos partenaires