Les primes énergie wallonnes encore trop méconnues

25/02/16 à 17:51 - Mise à jour à 01/03/16 à 11:57

Source: Belga

Pour 70% des architectes et 50% des entrepreneurs, les primes énergie wallonnes sont encore trop méconnues du public et nécessitent un accompagnement trop important du client, ont signalé jeudi la Confédération Construction Wallonne (CCW) et l'Union Wallonne des Architectes (UWA) lors d'une conférence de presse tenue à Batibouw.

Les primes énergie wallonnes encore trop méconnues

© istock

Un an après la mise en oeuvre, le 1er avril 2015, de la réforme des primes énergies en Wallonie, la CCW et l'UWA en dressent un bilan mitigé. Les deux associations ont mené l'enquête auprès de 187 entrepreneurs et 53 architectes. Il ressort que 41% des clients connaissent mal les primes énergie et rénovation. "Et même si nous donnons nous-mêmes des conseils aux clients, force est de constater que de plus en plus de candidats à la rénovation ne font pas appel aux professionnels et ne disposent pas d'informations précises sur les primes", constate Joël Coupez, vice-président de l'UWA. Avec la CCW il appelle dès lors le gouvernement wallon à entreprendre une démarche proactive de communication.

Selon Francis Carnoy, directeur général de la CCW, l'accessibilité financière et l'effet incitatif des primes sont indiscutables. Cependant, les procédures administratives constituent un frein pour bon nombre de candidats à la rénovation. Ainsi, seuls 15% des professionnels interrogés estiment que l'objectif de simplification de la réforme a été atteint. La CCW et l'UWA appellent enfin à une accélération de la rénovation du parc de logements en Wallonie et se disent disposés à définir avec le gouvernement wallon une stratégie à long terme en la matière.

En savoir plus sur:

Nos partenaires