Les ouvriers des grands chantiers devront être enregistrés

05/06/12 à 09:20 - Mise à jour à 09:20

Source: Trends-Tendances

La présence des ouvriers sur les grands chantiers devra être enregistrée, selon un projet de loi préparé par Di Rupo Ier. Sont concernés quasiment tous les chantiers autres que ceux des habitations de particuliers.

Les ouvriers des grands chantiers devront être enregistrés

© Thinkstock

Le gouvernement a préparé un projet de loi visant à obliger les ouvriers en bâtiment travaillant sur des grands chantiers à enregistrer leur présence, rapportent mardi De Standaard et Het Nieuwsblad.

Le projet de loi impose un système d'enregistrement électronique des présences sur les chantiers de plus de 500 m². Dans la pratique, cela concerne quasiment tous les chantiers autres que ceux des habitations de particuliers, soit environ 15.000 chantiers où travaillent actuellement quelque 136.000 ouvriers.

L'objectif de cette mesure est de renforcer la sécurité et de réduire la fraude sociale. Les entrepreneurs qui ne respecteront pas la loi, risqueront des amendes pouvant aller jusqu'à 6.000 euros par ouvrier non enregistré. L'ouvrier en question devra lui payer jusqu'à 600 euros d'amende.

Selon le secteur de la construction, la mesure est totalement impossible à appliquer et inefficace.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires