Les images du "village intergénérationnel" de Waterloo

14/06/12 à 16:29 - Mise à jour à 16:29

Source: Trends-Tendances

Ce projet de village intergénérationnel (65 % de plus de 55 ans), avec services communs, accueillera ses premiers résidents dès septembre 2014. Le prix ? Comptez 3.000 euros/m². Nom de code : Bella Vita.

Les images du "village intergénérationnel" de Waterloo

© AM Baudouin Courtens Architecte et FCM Architectes

Suite au déménagement vers Nivelles de l'Institut médico-pédagogique en septembre 2007, le site offrant des bâtiments exceptionnels et un parc de 15 ha à Waterloo devait rapidement trouver une nouvelle affectation. Appel a donc été lancé aux promoteurs privés. C'est l'association momentanée Immobel-JCX Immo qui a emporté la mise.

Son projet ? Construire un vrai village intergénérationnel avec services communs "tout en l'inscrivant dans le quartier existant", rassurent les concepteurs qui viennent de lancer la commercialisation de ce complexe de standing.

Concrètement, 182 appartements (47 à 163 m²) et 87 maisons (125 à 250 m²) seront proposés à la vente dans différentes typologies. A qui ? "Nous avons fixé arbitrairement l'équilibre intergénérationnel à 65 % de plus de 55 ans et 35 % de personnes sous les 55 ans (hors maison de repos et résidence-services)", répondent les concepteurs.

Côté services, une supérette et une épicerie de quartier seront logées dans l'ancienne ferme du domaine. Y trouveront également place une crèche, une taverne-restaurant, une piscine intérieure, une salle polyvalente (ancien gymnase). Mais aussi des bureaux (notamment ceux de la copropriété et du syndic), un mini-club, une bibliothèque, un club de bridge, un coiffeur, un système de voitures partagées (Cambio), de navettes vers le centre, etc. Et, bien sûr, un centre de soins adaptés, exploité par les Cliniques de l'Europe, une maison de repos (109 lits) et une résidence-service (50 flats).

Si l'idée est à la mode, les développements immobiliers aussi complets sont encore rares, même s'ils risquent de se multiplier rapidement dans le Brabant wallon, tant ils correspondent à une demande croissante.

Les premiers résidents devraient être accueillis dès septembre 2014. Le prix ? Comptez 3.000 euros/m².

Philippe Coulée

Nos partenaires