Les Halles font peau neuve et s'offrent une Canopée

05/04/16 à 13:36 - Mise à jour à 13:46

Autrefois "Ventre" de Paris, les Halles, l'un des plus vieux quartiers de Paris, fait une nouvelle fois peau neuve avec l'inauguration mardi de la "Canopée", un bâtiment coiffé d'un toit aérien en forme de feuille. Ouvert dans la soirée au public, le bâtiment, qui abrite le deuxième centre commercial de France, fera une large place à la culture, avec un centre hip-hop, une médiathèque et des salles de répétition pour les associations de musique, danse ou théâtre.

Signée par les architectes Patrick Berger et Jacques Anziutti, la Canopée (nom donné à la cime des arbres) est une structure aussi vaste que la célèbre Cour carrée du Louvre: un toit formé de 18.000 écailles de verre surplombe un vaste espace de circulation ouvert à l'ouest sur une largeur de 96 mètres.

Après cinq ans de travaux, "Les Halles entrent dans le XXIe siècle", s'est réjoui Jean-Louis Missika, adjoint à l'urbanisme de la ville de Paris. Créé au Moyen âge, cet immense marché "fut pendant des siècles le 'ventre de Paris'" qui nourrissait la capitale, a-t-il rappelé.

Ce fut ensuite une "immense blessure" avec l'excavation du chantier avant la construction du "Forum des Halles" inauguré en 1979, dit-il. Aujourd'hui, le nouveau bâtiment "répare la blessure initiale".

La Canopée, qui relie la "ville du dessous à celle du dessus", selon ses concepteurs, surplombe un centre commercial lui aussi rénové avec des allées plus spacieuses, des plafonds rehaussés.

Le nouveau centre va au total accueillir 150 enseignes, contre 115 auparavant. Deux nouvelles brasseries, conçues avec le chef Alain Ducasse pour la première et le designer Philippe Starck pour la seconde, vont également ouvrir.

L'une des prouesses du chantier a été d'être réalisée en "site occupé", sans interruption du fourmillement d'activités de ce quartier au coeur de la capitale.

Car les Halles, ce sont 750.000 passagers quotidiens transitant par la station Châtelet-Les Halles, la plus grande gare souterraine d'Europe avec ses 3 lignes de trains de banlieue et ses 5 lignes de métro, elle-même encore en rénovation.

Quelque 300.000 personnes arpentent chaque jour le quartier, dont la moitié fréquente le centre commercial.

Le chantier, qui a globalement coûté un milliard d'euros dont 240 millions pour la Canopée, ne sera néanmoins totalement achevé qu'en 2018, après la fin des travaux dans la station de métro et la livraison finale du jardin.

En savoir plus sur:

Nos partenaires