Les grandes contre-vérités des petits investisseurs immobiliers

23/05/18 à 08:00 - Mise à jour à 09:32
Du Trends-Tendances du 17/05/18

Obtenir un rendement de minimum 5 %, devoir déposer au moins 175.000 euros sur la table ou encore bénéficier d'une énorme plus-value à la sortie. Investir dans l'immobilier n'est pas donné à tout le monde. En témoignent les quelques certitudes (à ébranler) relevées dans une étude relative aux raisons qui poussent les Belges à investir dans l'immobilier.

Développer son patrimoine, compléter ses revenus, voire payer moins d'impôts. Les raisons qui poussent les Belges à prendre la voie de la brique pour réveiller quelque peu l'épargne qui dort sur leur compte en banque n'ont guère évolué ces dernières années. Cet investissement, qui affiche une grande stabilité - du moins en Belgique, convient donc parfaitement à des profils de risque peu élevé. Soit la majorité des petits investisseurs. Une combinaison gagnante qui séduit encore et toujours davantage de monde. La plupart des observateurs estiment d'ailleurs qu'un tiers des achats est aujourd'hui cornaqué par les investisseurs. Une proportion qui double pratiquement quand on s'intéresse uniquement au marché neuf.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Newsletter

Tous les jours, une sélection des news économiques les plus importantes.

Nos partenaires