Les bureaux vides, une vraie mine d'or à Bruxelles

21/09/10 à 14:19 - Mise à jour à 14:19

Source: Trends-Tendances

Des milliers de mètres carrés de bureaux vides pourraient être reconvertis en logements et bâtiments scolaires, assure le ministre-président Charles Picqué. Il chiffre ce potentiel à 1.450 logements et des locaux pour 15.000 élèves.

Les bureaux vides, une vraie mine d'or à Bruxelles

© Belga

Il existe, en Région bruxelloise, un réel potentiel de reconversion d'immeubles de bureaux vides en logements, voire en bâtiments scolaires et parascolaires, dans le contexte d'un essor démographique de Bruxelles, a souligné mardi Charles Picqué, ministre-président de la Région de Bruxelles-Capitale, qui entend stimuler ce mouvement de reconversion.

En 2009, la Région bruxelloise a connu une forte progression, à près de 120.000 m², des reconversions de bureaux vers d'autres usages, dont 40.000 m² ont été convertis en logement, selon l'Observatoire des bureaux 2009 pour les permis.

Entre 1997 et 2009, un total de 480.196 m² de bureaux ont été reconvertis à Bruxelles, dont la plus grande part (283.400 m²) sont allés vers le logement. "Ce bilan de reconversion montre qu'il existe un grand potentiel de reconvertibilité du parc de bureaux", a souligné Charles Picqué lors d'une conférence de presse.

Une seconde étude a permis de comptabiliser un total de 74 immeubles de bureaux totalement vides à Bruxelles et reconvertibles en logements, représentant 144.000 m², soit environ 1.450 logements.

Le potentiel de reconversion vers des immeubles scolaires atteindrait 214.000 m², soit environ un potentiel pour minimum 15.000 élèves, selon une première analyse. "Ce sont des résultats très encourageants", estime Charles Picqué, qui a notamment décidé la réalisation d'un "manuel de la reconversion" afin de stimuler le mouvement de reconversion d'immeubles de bureaux inoccupés dans la capitale.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires