Lente reprise pour le marché de bureaux à Bruxelles

09/12/13 à 14:47 - Mise à jour à 14:47

Source: Trends-Tendances

Le vide locatif sur le marché de bureaux à Bruxelles s'élève en 2013 à 11%. S'il s'agit d'une petite amélioration par rapport à 2009 où le taux était de 11,4%, Bruxelles reste une nouvelle fois un peu plus à la traîne vis-à-vis de ses consoeurs européennes, ont expliqué lundi les responsables du spécialiste immobilier CBRE.

Lente reprise pour le marché de bureaux à Bruxelles

© ThinkStock

Par rapport à 2009, "la pire année" connue par le secteur, il y a un léger mieux, mais "Bruxelles ne se reprend pas aussi vite que les autres villes européennes", précise Gaétan Clermont, CEO de CBRE. Ce dernier appelle les autorités régionales bruxelloises à mettre sur pied un plan ambitieux de développement de pôles de compétitivité. Bruxelles pourrait s'inspirer d'exemples menés à New York ou au Luxembourg et encourager les investisseurs et leurs projets sur son sol par l'octroi de mesures financières acceptables et attrayantes. "Bruxelles ne peut pas rester uniquement le siège des institutions européennes, insiste M. Clermont.

Et de fait, en 2013 encore, l'Europe a grandement apporté sa pierre à l'édifice avec une prise en occupation proche des 80.000 mètres carrés de bureaux, demeurant, pour le secteur public, la plus active en la matière. "Leur parc immobilier vieillissant, les institutions européennes vont avoir encore besoin de mètres carrés supplémentaires", prédit Cedric Mali, Head of Business Development.

Au total, la prise en occupation en bureaux devrait s'élever cette année à 400.000 mètres carrés alors que les estimations pour l'an prochain sont de 450.000 mètres carrés environ. CBRE a connu en 2013 une année record avec un chiffre d'affaires de 32 millions d'euros pour ses marchés en Belgique et au Luxembourg.

Nos partenaires