Le Qatar tente d'acheter un quartier de Londres : 2,8 milliards, c'est pas assez !

07/11/14 à 15:35 - Mise à jour à 15:35

Source: Belga

Le Qatar a tenté de prendre le contrôle de Canary Wharf, le nouveau quartier d'affaires londonien siège de nombre de banques internationales prestigieuses, mais son offre, jugée pas assez généreuse, a été rejetée vendredi.

Le Qatar tente d'acheter un quartier de Londres : 2,8 milliards, c'est pas assez !

Londres. © Reuters

Le fonds souverain Qatar Investment Authority (QIA) avait proposé de racheter l'intégralité de la société immobilière Songbird, qui possède l'essentiel du quartier de l'est londonien, extension de la City de Londres, le centre de la finance européenne. Mais Songbird a rejeté cette offre à près de 2,2 milliards de livres (2,8 milliards d'euros), expliquant qu'elle n'était pas assez élevée. "Cette proposition sous-évalue significativement Songbird et ne reflète pas la valeur inhérente de l'entreprise et ses actifs", a estimé David Pritchard, le président de Songbird.

Le fonds du Qatar possède déjà 28,6% de Songbird. Il s'était allié au groupe d'immobilier américain Brookfield Property Partners pour tenter d'acquérir la part majoritaire de la société qu'il ne détient pas encore.

Cette tentative de rachat apparaît très symbolique alors que Canary Wharf, avec ses gratte-ciel aux couleurs des géants de la finance mondiale comme Barclays ou Citigroup, représente le signe visible de la domination de Londres sur le finance européenne.

Le Qatar n'est pas à Londres en terrain inconnu, ayant déjà acquis auprès de Mohamed Al Fayed le célèbre grand magasin Harrods, très prisé des nombreux touristes visitant la capitale britannique. Il possède aussi le Shard, l'immeuble au design moderne le plus haut d'Europe, qui a été inauguré l'an dernier. Le petit émirat aux riches ressources pétrolières et gazières viendrait en outre de racheter le siège de la banque HSBC, justement situé à Canary Wharf, selon des informations de la presse britannique. Mais son emprise s'étend aussi à des entreprises emblématiques comme les supermarchés Sainsbury's ou l'opérateur boursier London Stock Exchange, dont il possède une partie.

En savoir plus sur:

Nos partenaires