Le projet du Cristal Park n'est pas remis en cause par la faillite du Val Saint-Lambert

15/10/13 à 10:24 - Mise à jour à 10:24

Source: Trends-Tendances

Alain Mathot, le bourgmestre de Seraing, a déclaré lundi au conseil communal, suite à une interpellation du conseiller MR Fabian Culot, que "le projet du Cristal Park n'est nullement remis en cause par la faillite des Cristalleries du Val Saint-Lambert".

Le projet du Cristal Park n'est pas remis en cause par la faillite du Val Saint-Lambert

© Belga

Le bourgmestre a même précisé que la zone de bureaux était signée et que les zones de lotissements étaient en voie de conclusion. La zone de loisirs a quant à elle été présentée à des "investisseurs intéressés". Après la faillite sur aveu de la Cristallerie du Val Saint-Lambert, le projet de Cristal Park, qui prévoit un espace de bureaux, une zone de loisirs, des habitations et un espace commercial autour des Cristalleries, suscite des interrogations quant à sa réalisation.

Le bourgmestre a assuré que le projet suivait son cours normal avec des signatures déjà acquises ou imminentes. M. Mathot considère que cette faillite ne remettra pas en cause l'investissement consenti par des partenaires prêts à s'engager dans le projet.

Quant à la faillite de la Cristallerie, le bourgmestre de Seraing a souligné que l'investissement de 400.000 euros effectué en 2008 a été récupéré via la COGEP dont Seraing est actionnaire. Alain Mathot espère que la reprise pourra s'opérer avec Lalique à condition que des accords soient trouvés entre la Région wallonne et la Commission européenne pour éviter à un éventuel repreneur de rembourser 3 millions d'euros investis par la Région wallonne en 2008. Des discussions sont actuellement en cours entre la Région et l'Europe.

Nos partenaires