Le prix des maisons a (légèrement) baissé, selon ERA

29/06/10 à 14:21 - Mise à jour à 14:21

Source: Trends-Tendances

- 0,3 % : la baisse des prix des habitations en Belgique s'est avérée minime en 2009, selon le bureau immobilier ERA. Pour se loger en Flandre, il fallait par ailleurs 50.000 euros de plus en moyenne qu'en Wallonie... mais 13.000 euros de moins qu'à Bruxelles.

Le prix des maisons a (légèrement) baissé, selon ERA

"Comme prévu, la Belgique a traversé relativement indemne la crise mondiale de l'immobilier", indique le bureau immobilier ERA dans son étude Market Trends 2010. En 2009, quelque 112.719 habitations ont été cédées, soit "seulement 7 % de moins qu'en 2008", tandis que le prix moyen ne s'est affaibli que de 0,31 %, à 192.022 euros.

En 2009, le prix moyen d'une habitation s'élevait, en Belgique, à 192.022 euros, en baisse infime de 0,3 % par rapport à l'année précédente, selon les chiffres présentés mardi. Les maisons - deux tiers du total des transactions, un nombre en baisse de 5,6 % - s'échangeaient en moyenne à 198.721 euros (- 1,4 %). Les 36.000 appartements vendus (10 % de moins qu'en 2008) l'ont été à un prix moyen de 177.775 euros, en hausse de 2 %.

Malgré cette apparente stabilité, moins de biens ont été vendus et les ventes ont pris davantage de temps, précise toutefois ERA. Les chiffres cachent par ailleurs de fortes disparités régionales, la moyenne s'établissant à 218.880 euros en Flandre, contre 168.042 euros en Wallonie. A Bruxelles, où le nombre de transaction a dévissé de 17,5 %, le prix moyen n'a, lui, baissé que de 1,69 %, à une moyenne de 231.814 euros.

Les habitations restent en vente plus longtemps, surtout les maisons de moins de 150.000 euros

Les habitations sont restées en vente pendant 110 jours, soit deux semaines de plus que l'année précédente. "Les habitations dont le prix est correct, entre 150.000 et 300.000 euros, sont vendues relativement rapidement, a constaté Iain Cook, managing director d'ERA Belgium. Mais pour la première fois depuis le début de l'année, nous voyons que les maisons de moins de 150.000 euros trouvent plus difficilement preneur."

ERA s'attend enfin à une progression de 1 % à 1,5 % des prix de l'immobilier pour cette année. "Au moment d'écrire ces lignes, ERA Belgium est positif quant aux perspectives du marché et s'attend à un rétablissement graduel continu, avec des ventes dans le bas de gamme remontant vers la fin de l'année. Ceci dit, les prix dans cette catégorie devraient rester inchangés. Et si le nombre de biens vendus devrait connaître une reprise dans le courant de l'année, le total des biens vendus ne retrouvera sans doute pas avant un bon moment les niveaux élevés observés en 2007."

Immobilier en 2009 : l'étude ERA de juin 2010 contredit... l'étude ERA de janvier 2010

Ces résultats contredisent quelque peu les chiffres livrés par le même ERA au début de l'année. Le 21 janvier dernier, en effet, le bureau immobilier indiquait avoir "enregistré une légère hausse des prix de vente des maisons".

"Le prix de vente national a crû de 1,2 % en 2009, pour atteindre 206.633 euros en moyenne, écrivait-il alors. En Flandre, cette hausse a même atteint 2,1 % : de 210.094 à 214.418 euros en moyenne. En Wallonie, le prix de vente moyen a chuté de 4,6 % : de 174.903 à 166.836 euros. A Bruxelles, ERA a épinglé une hausse de prix moyenne de 1 %, le prix de vente moyen d'une maison étant passé à 304.524 euros."

Trends.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires