Le Belge accro au crédit hypothécaire ?

19/01/12 à 16:21 - Mise à jour à 16:21

Source: Trends-Tendances

Les Belges, et singulièrement les Flamands, sont adeptes du crédit hypothécaire, 2e forme de crédit la plus prisée de nos compatriotes. On comprend mieux pourquoi les déclarations du secrétaire d'Etat quant à la déductibilité des prêts habitation ont défrayé la chronique.

Le Belge accro au crédit hypothécaire ?

© Thinkstock

Fin décembre 2011, on dénombrait 2,689 millions de prêts hypothécaires en Belgique, contre 2,5 millions fin décembre 2010, soit une hausse de 7,5 % en un an, selon les chiffres de la Centrale des crédits aux particuliers (Banque nationale de Belgique).

Le crédit hypothécaire demeure la deuxième forme de crédit la plus importante en nombre de contrats chez nous : 23,7 % sur un total de plus de 11,327 millions de contrats de crédit enregistrés à la Centrale. Suivent les prêts à tempérament (14,5 % du total, soit 1,642 million de contrats) et les ventes à tempérament (3,2 %, soit 358.632 contrats).

Les Flamands se taillent la part du lion des crédits hypothécaires

L'année 2011 a donné lieu à la conclusion de 402.271 nouveaux prêts hypothécaires en Belgique, ce qui témoigne d'une forte hausse par rapport aux 350.397 nouveaux prêts conclus en 2010 et aux 290.420 conclus en 2009.

Toujours selon les statistiques de la Centrale des crédits aux particuliers, le nombre de personnes en Belgique ayant un crédit hypothécaire en cours s'élevait fin décembre 2011 à 2,826 millions. La Wallonie comptait 886.106 personnes dans cette situation (+ 1,7 % sur base annuelle), Bruxelles 175.158 personnes (+ 1,4 %) et la Flandre 1,745 million (+ 3 %).

Le pourcentage de crédits hypothécaires défaillants atteignait la proportion de 1,1 % à la fin de l'année dernière. Le nombre de crédits hypothécaires défaillants s'élevait à 28.974, en hausse de 4,7 % par rapport à la fin de l'année 2010.

Selon la Confédération Construction, environ 70 % des Belges sont propriétaires de leur habitation. Un pourcentage important qui résulte des mesures des pouvoirs publics visant à faciliter l'accès à la propriété.

Arriérés de paiement : en progression en Belgique en 2011

Pour ce qui est des arriérés de paiement, les constats formulés en 2009 et 2010 restent valables pour 2011. Les consommateurs ressentent les effets de la crise et sont de plus en plus amenés à faire face à des difficultés de remboursement, ce qui ressort nettement des statistiques de la Centrale :

- Le nombre d'emprunteurs confrontés à des arriérés de paiement a progressé de 3,3 %, pour s'établir à 319.092 personnes.

- Le nombre de contrats de crédit présentant un défaut de paiement s'est accru de 2,6 %, pour s'établir à 460.493 contrats.

- Le montant total des arriérés a augmenté de 5,4 %, passant à 2,55 milliards d'euros.

- 124.647 nouveaux arriérés de paiement ont été enregistrés, un nombre comparable à celui de 2010.

- Le nombre des règlements collectifs de dettes a crû de 8,9 %, pour s'établir à 94.863.

Trends.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires