La tour Lotto détruite illégalement

18/08/11 à 11:58 - Mise à jour à 11:58

Source: Trends-Tendances

C'est un de ces immeubles de bureaux emblématiques du centre-ville de Bruxelles. Construite en 1960, d'aspect quelconque, la tour Lotto est la première à faire l'objet d'un projet de décapitation.

La tour Lotto détruite illégalement

© BELGA

D'après la légende, François-Xavier de Donnea, bourgmestre de la Ville de Bruxelles entre 1995 et 2000, souffre du "syndrome du balcon". Sa marotte : aucun édifice ne peut dépasser depuis la vue du balcon de l'hôtel de ville. Détruite en 2003, la tour Lotto (23 étages) a donc été remplacée par le Central Plaza, un immeuble de 14 étages accueillant notamment des bureaux de Fortis.

Problème : suite à un recours introduit à l'époque par un voisin mécontent, la destruction de la tour Lotto ainsi que la reconstruction du nouvel édifice ont été déclarées illégales. Le 13 juillet dernier, le Conseil d'Etat a annulé purement et simplement le permis d'urbanisme autorisant ces travaux, en raison d'une "erreur fondamentale" entachant la réalisation de l'étude d'incidences. Pour schématiser, cette étude, censée mesurer les impacts d'un projet urbanistique sur le quartier, s'est basée sur des éléments incorrects, ce qui a vicié toute la procédure.

Que faire maintenant ? Va-t-on raser le Central Plaza pour reconstruire une tour Lotto vintage ? Non, forcément. Le maître d'ouvrage, la SA Egimo, devra réintroduire, à ses frais, une demande de permis d'urbanisme afin de régulariser l'immeuble actuel. En respectant, cette fois, les prescrits légaux.

Trends.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires