La location éphémère d'un bâtiment, un concept encore assez rare chez nous

07/10/17 à 13:56 - Mise à jour à 13:56
Du Trends-Tendances du 05/10/17

Utiliser un bâtiment inoccupé pour proposer une location de courte de durée. Si l'idée n'est pas révolutionnaire, elle est pourtant très utile. Très développé chez nos voisins néerlandais, ce concept est encore assez rare chez nous.

Rentabiliser le temps perdu

" En Belgique, nous sommes cinq sur le marché, mais on est la seule entreprise belge. Toutes les autres viennent des Pays-Bas ", explique Dries Vanneste, le fondateur d'Entrakt, une société bruxelloise qui a fait de ce concept son core business. Lors de la vente d'un bâtiment, il existe souvent un délai d'attente entre l'acquisition et la mise en place d'un nouveau projet. " Parfois l'idée exacte de ce que veulent faire les nouveaux propriétaires n'est pas totalement aboutie. En plus, il faut souvent attendre les permis et autres autorisations avant de pouvoir occuper les lieux. Sur nos projets, on a alors, en général, un délai de 14 mois exploitables. Mais c'est parfois plusieurs années sur les gros projets ", explique le dirigeant, qui profite donc de ce moment " d'entracte " pour proposer les lieux à d'autres projets éphémères. " Cela a plusieurs avantages : ça évite le vandalisme et entretient le bâtiment, comme du gardiennage, e...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Newsletter

Tous les jours, une sélection des news économiques les plus importantes.

Nos partenaires