La hausse des crédits hypothécaires accordés s'est poursuivie en décembre

11/01/11 à 16:07 - Mise à jour à 16:07

Source: Trends-Tendances

En décembre 2010, le nombre de crédits hypothécaires accordés en Belgique a progressé de 47% par rapport à décembre 2009. Le montant de ces crédits a connu une hausse du même ordre, soit de 48%, d'après le baromètre du crédit hypothécaire de l'Union professionnelle du Crédit (UPC).

La hausse des crédits hypothécaires accordés s'est poursuivie en décembre

© Thinkstock

Par rapport à décembre 2008, soit au plus dur de la crise financière en Belgique, le nombre de nouveaux contrats a plus que doublé (+106%) et le montant a progressé d'environ 120%. Les pourcentages indiqués représentent environ 80% du marché des crédits hypothécaires.

Cette tendance positive s'observe depuis l'été 2009 et s'est poursuivie tout au long de l'année 2010. La hausse du nombre de crédits était de 47,3% en novembre 2010 par rapport au même mois de l'année précédente et celle du montant de 48,4%.

La hausse des demandes de crédits hypothécaires se poursuit également. En décembre 2010, on note une augmentation de 47,9% du nombre de demandes et de 42,4% du montant demandé par rapport à décembre 2009. Par rapport à décembre 2008, on constate une hausse de 70% des demandes de crédit et de 42% du montant demandé.

Les chiffres de vente de la Fédération royale du notariat belge pour le dernier trimestre 2010 devraient être communiqués la semaine prochaine. Au cours du troisième trimestre, la fédération avait constaté une régression significative de l'activité immobilière avec un recul de 5,7% par rapport au deuxième trimestre, alors que le nombre de crédits hypothécaires avait lui augmenté respectivement de 10,7, 21,6 et 19,7 pour cent en juillet, août et septembre par rapport aux mêmes mois de l'année précédente.

Si les tendances sont opposées, les périodes de référence ne sont toutefois pas identiques. De plus, le baromètre des notaires ne concerne que la vente de biens immobiliers alors que les crédits hypothécaires couvrent des financements plus larges, comme la rénovation, explique-t-on auprès de la Fédération des notaires et de Febelfin, la fédération-coupole du secteur financier belge.

Mais pour la Fédération royale du notariat belge, le nombre d'acheteurs ayant recours au crédit hypothécaire est manifestement à la hausse, en raison de l'augmentation des prix de l'immobilier mais aussi du faible taux d'emprunt actuellement en vigueur.

Trends.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires