La bulle immobilière continue de gonfler en Chine

09/12/10 à 13:07 - Mise à jour à 13:07

Source: Trends-Tendances

Selon une enquête portant sur 35 villes chinoises, les prix de l'immobilier dans 11 d'entre elles sont proposés à des prix dépassant de 30 % à 50 % un indice de référence.

La bulle immobilière continue de gonfler en Chine

© Bloomberg

La bulle immobilière s'aggrave en Chine, où les prix des appartements dans les grandes villes sont parfois très fortement surévalués, selon un rapport de l'Académie des sciences sociales cité jeudi par le China Daily.

Selon une enquête portant sur 35 villes, les prix de l'immobilier dans 11 d'entre elles sont proposés à des prix dépassant de 30 % à 50 % un indice de référence prenant en compte 11 facteurs, parmi lesquels les infrastructures et le pouvoir d'achat, l'écart atteignant même 70 % dans la ville de Fuzhou.

L'écart entre les prix demandés par les promoteurs et l'indice s'élève en moyenne à 30 %, ajoute l'étude rapportée par le quotidien de langue anglaise, qui a été réalisée en septembre.

Les prix de l'immobilier se maintiennent à un niveau très élevé ou continuent même à progresser malgré des mesures restrictives sur l'octroi de crédits prises depuis le mois d'avril. Selon les chiffres officiels du gouvernement, les prix des appartements relevés en octobre dans 70 grandes villes étaient en hausse de 0,2 % sur un mois et de 8,6 % sur un an. En septembre, ils étaient repartis à la hausse de 0,5 % sur un mois, leur première hausse depuis mai.

Les injections massives de liquidités dans l'économie depuis deux ans pour contrebalancer les effets de la crise financière mondiale ont provoqué un gonflement de la masse monétaire, qui alimente la hausse des prix en Chine, notamment dans l'immobilier.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires