L'immobilier va encore baisser à Londres

12/12/17 à 14:08 - Mise à jour à 14:08

Source: Afp

Les prix des logements à Londres vont baisser encore de 2% en 2018, a prévenu le principal site immobilier en ligne du Royaume-Uni qui a pointé des incertitudes politiques et économiques sur fond de Brexit.

L'immobilier va encore baisser à Londres

Des bulles devant la Cathédrale Saint-Paul de Londres. © REUTERS

Après une baisse de 1,8% en 2017, les prix de l'immobilier résidentiel dans la capitale devraient diminuer de 2% l'an prochain, a expliqué le site Rigthmove dans un communiqué, semblant confirmer que l'envolée des prix de ces dernières années était de l'histoire ancienne.

"Une légère détérioration est probable, compte tenu du fait que les problèmes actuels devraient rester largement inchangés", a expliqué Miles Shipside, analyste chez Rightmove.

"L'incertitude économique et politique a tendance à peser davantage sur la capitale, vu que nombre de ses résidents peuvent être concernés directement ou indirectement" par les bouleversements en cours, a-t-il ajouté.

Objet de négociations difficiles entre les autorités britanniques et européennes, le Brexit suscite des incertitudes qui peuvent inciter les acheteurs potentiels de logements à la prudence. En outre, la croissance du Royaume-Uni a ralenti depuis le début de l'année et le pouvoir d'achat des Britanniques a été réduit par la montée de l'inflation. Dynamique ces dernières années, l'investissement des étrangers dans la pierre londonienne a de surcroît tendance à se réduire.

En décembre, le prix moyen d'un logement mis en vente dans Londres et sa région était néanmoins encore de 605.203 livres (688.000 euros), le double de la moyenne nationale, a précisé Rightmove qui s'attend à une baisse plus marquée des prix dans le segment haut de gamme.

Pour l'ensemble du Royaume-Uni, ce site immobilier prévoit une légère hausse de 1% des prix des logements l'an prochain et Londres, autrefois locomotive des prix nationaux, devrait être à la traîne tout comme en 2017.

En savoir plus sur:

Newsletter

Tous les jours, une sélection des news économiques les plus importantes.

Nos partenaires