L'immobilier US va mieux, Freddie Mac a fini de rembourser

08/11/13 à 11:18 - Mise à jour à 11:18

Source: Trends-Tendances

Le géant américain du refinancement hypothécaire Freddie Mac a fini de rembourser les 70 milliards d'aides reçus du gouvernement américain lors de la crise des 'subprimes', signe de l'embellie immobilière.

L'immobilier US va mieux, Freddie Mac a fini de rembourser

© Epa

Le géant américain du refinancement hypothécaire Freddie Mac a annoncé jeudi avoir remboursé les aides publiques massives reçues pendant la crise et l'institution jumelle Fannie Mae en est proche, un signe de plus de la santé retrouvée de l'immobilier américain.

Les deux sociétés avaient été emportées par la crise des crédits hypothécaires à risque ("subprime") et placées en septembre 2008 sous la tutelle de l'Etat qui avait dû les renflouer abondamment.

Freddie Mac a indiqué jeudi qu'il allait verser un dividende record de 30,4 milliards de dollars au Trésor en décembre. "Cela porte le total des dividendes versés au Trésor à 71,3 milliards de dollars" depuis qu'il est sous tutelle, précise-t-il dans un communiqué relatif à ses résultats trimestriels. C'est l'équivalent du montant d'aides publiques reçues par l'organisme sur la même période.

Freddie Mac va continuer à verser des dividendes au Trésor L'accord avec l'Etat ne prévoit pas de sortie de tutelle, et Freddie devrait donc continuer à verser des dividendes au Trésor.

Selon les termes de l'accord avec l'Etat fédéral, les bénéfices jusqu'à 3 milliards de dollars par trimestre sont attribués à la consolidation des capitaux, mais sont, au-delà, "versés aux contribuables" sous forme de dividendes, a expliqué une porte-parole de "Freddie".

L'institution jumelle Fannie Mae va de son côté verser en décembre un dividende de 8,6 milliards de dollars au Trésor, portant à 114 milliards de dollars le montant payé à l'Etat depuis sa mise sous tutelle, a-t-elle annoncé séparément jeudi.

Fannie Mae avait reçu entre septembre 2008 et le premier trimestre 2012 des injections massives d'aides publiques ayant totalisé environ 117 milliards de dollars. Il ne lui reste donc "que" 3 milliards de dollars à verser pour les avoir totalement remboursées.

Alors que pendant longtemps, l'investissement de l'Etat américain dans ces deux sociétés jumelles ressemblait à un puits sans fonds, le gouvernement, qui doit encore se prononcer sur l'avenir de ces institutions, pourrait au final en tirer profit.

Le remboursement des aides au gouvernement signifie que "le marché immobilier s'est assaini, les prix ont augmenté, les ventes de logements ont augmenté. La réalité, c'est que l'immobilier ne s'est redressé que grâce à l'existence de Fannie et Freddie", a fait remarquer Joel Naroff, économiste indépendant.

En savoir plus sur:

Nos partenaires