L'immobilier en Espagne continue de s'effondrer

17/01/12 à 16:22 - Mise à jour à 16:22

Source: Trends-Tendances

Les prix de l'immobilier espagnol ont chuté de 6,8 % l'an dernier et totalisent une perte de 19 % depuis leur pic de 2008. La bulle est toutefois loin encore d'être résorbée : le prix de la brique ibère avait boni de 155 % pendant le boom...

L'immobilier en Espagne continue de s'effondrer

© Bloomberg

Les prix du logement en Espagne ont poursuivi leur chute libre en 2011, avec une baisse de 6,8 %, la plus forte depuis le début de la crise dans ce pays qui peine encore à se relever de l'éclatement de sa bulle en 2008, selon des statistiques officielles publiées mardi.

Au quatrième trimestre, les prix ont reculé de 1,5 % par rapport au troisième et de 6,8 % sur un an, a annoncé le ministère de l'Equipement dans un communiqué.

L'Espagne, dont la croissance a été portée pendant des années par la bulle immobilière, a fortement souffert en 2008 de son éclatement, pendant que la crise financière internationale démarrait. Les prix du logement ont ainsi baissé en 2008 pour la première fois en 15 ans, de 2,8 %, avant d'accentuer leur chute en 2009 (- 6,2 %) et se reprendre légèrement en 2010 (- 3,5 %).

L'année 2011 aura donc marqué une aggravation de la situation, et le ministère du Logement rappelle qu'au total, "le prix moyen du mètre carré a baissé de 19 % depuis son niveau maximum atteint au premier trimestre de 2008".

Cette chute de prix ne semble toutefois pas suffisante : selon le bureau européen de statistiques Eurostat, après avoir bondi de 155 % pendant le boom, le mètre carré n'a chuté en Espagne que de 22 % jusqu'à présent.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires