L'immobilier de luxe flambe en 2013 dans le monde... sauf à Paris

28/04/14 à 18:49 - Mise à jour à 18:49

Source: Trends-Tendances

L'immobilier de luxe a flambé l'an dernier, tant à New York ou Los Angeles qu'à Londres, Hong Kong ou Sydney. Paris restait par contre à la traîne, avant de rebondir au printemps, selon une étude de Christie's International Real Estate publiée lundi.

L'immobilier de luxe flambe en 2013 dans le monde... sauf à Paris

© Reuters

Réalisée dans neuf métropoles représentatives de l'immobilier haut de gamme,cette étude montre un bond des transactions d'un montant supérieur à un million de dollars - norme internationale d'un "bien de luxe" - en 2013.

Sur un an, les ventes ont ainsi progressé de 62% à San Francisco, 40% à Los Angeles, 29% à Sydney, 27% à Miami, 22% à New York, 20% à Londres, mais seulement de 4% à Toronto. Dans les villes recensées, seules Hong Kong (-15%) et Paris (-7,5%) ont connu un repli des transactions de l'immobilier de luxe.

Quant aux prix, ils ont augmenté presque partout: de 21,8% à Los Angeles et 17,2% à San Francisco, 13% à Sydney, 11,8% à Miami, 9,70% à Hong Kong, 8,20% à Londres, 7,60% à New York, 6,10% à Toronto.

Seule la capitale française a vu ses prix reculer de 9,8% sur ce marché de niche, les biens de luxe, qui représente 5 à 6% du marché global de l'immobilier.

Nos partenaires