L'auditeur du Conseil d'Etat demande de suspendre l'attribution du projet Neo au Heysel

14/06/14 à 15:09 - Mise à jour à 07/12/15 à 20:09

Source: Trends-Tendances

L'auditeur du Conseil d'Etat a conseillé de suspendre la décision de la ville de Bruxelles d'attribuer le marché public dans le cadre du projet Neo au consortium composé de Unibail-Rodamco, Besix et CFE. L'arrêt "suivra prochainement", a encore indiqué le Conseil d'Etat sans détailler les raisons de l'avis négatif de son auditeur.

L'auditeur du Conseil d'Etat demande de suspendre l'attribution du projet Neo au Heysel

© BELGA

Le projet Neo comprend la construction d'un centre commercial de 81.000 m2, le plus grand d'Europe, sur le plateau du Heysel. Fin avril, la ville de Bruxelles avait attribué le marché au consortium réuni autour du Français Unibail.

Si le Conseil d'Etat suit l'avis de son auditeur, il s'agira d'un coup dur pour la ville qui entend avancer rapidement dans le projet.

La Ville de Bruxelles se refuse à tout commentaire avant l'arrêt

La Ville de Bruxelles se refuse à tout commentaire sur l'avis de l'auditeur du Conseil d'Etat qui a recommandé de suspendre l'attribution du marché portant sur la réalisation du premier volet du projet Néo de réaménagement du plateau du Heysel, a indiqué vendredi après-midi l'échevin des Finances et du Tourisme de la Ville, Philippe Close.

L'auditeur du Conseil d'Etat a conseillé de suspendre la décision de la Ville de Bruxelles d'attribuer ce marché public au consortium composé de Unibail-Rodamco, Besix et CFE.

M. Close a ajouté que la Ville avait des arguments à faire valoir.

Le collège des bourgmestre et échevins de la Ville avait décidé d'attribuer le marché du volet Neo 1 à Unibail-Rodamco, Besix et CFE. Celui-ci repose notamment sur la réalisation d'un vaste centre commercial et de loisirs baptisé "Mall of Europe", doté de 81.000 m2 de commerces (200) et de restaurants (30), d'un cinéma de 21 salles et 4.000 sièges exploité par Kinepolis, de 15.000 m2 d'activités Indoor dont un parc d'attraction sur le thème de Spirou et d'une Cité des enfants axée sur leur éveil aux sciences.

Au-delà des 3.700 places de parkings, il y aura également des activités culturelles et de loisirs en extérieur, dont une promenade d'art, et un parc de découvertes baptisé Euroville.

Au moment de l'annonce de l'attribution du marché, Philippe Close n'avait pas exclu la possibilité d'un recours de la part d'un candidat évincé, en regard des montants en jeu.

Selon le projet sur la table, Unibail-Rodamco investira le plus gros des 550 millions d'euros qui seront mobilisés pour la construction du pôle de commerces et de loisirs prévu dans le projet.

Ses partenaires "locaux", Besix et CFE, bien connus sur la scène immobilière belge injecteront 250 millions dans l'opération logements (590). Nonante de ces logements (moyens) seront pris en charge par les pouvoirs publics (Régie foncière communale).

En savoir plus sur:

Nos partenaires