Immobilier : une régionalisation qui fâche déjà les propriétaires

26/08/10 à 09:25 - Mise à jour à 09:25

Source: Trends-Tendances

Aux yeux du Syndicat national des propriétaires, face à des Flamands demandeurs d'un transfert maximal de compétences, les partenaires francophones auraient saisi l'occasion d'avoir enfin les coudées franches pour mener leur propre politique de logement...

Immobilier : une régionalisation qui fâche déjà les propriétaires

© Reuters

Les négociateurs fédéraux des sept partis politiques réunis autour du préformateur, Elio Di Rupo, seraient donc tombés d'accord pour voir la question des baux à loyers passer du fédéral aux Régions. Ceci fâche d'ores et déjà au sein des instances du Syndicat national des propriétaires (SNP).

A leurs yeux, face à des Flamands demandeurs d'un transfert maximal de compétences, les partenaires francophones auraient donc saisi là l'occasion d'avoir enfin les coudées franches pour mener leur propre politique de logement.

"En effet, au-delà de raisons doctrinales ou de pure idéologie, il faut quand même savoir que, jusqu'ici, la présence des Flamands - Open VLD et CD&V en tête - avait fort heureusement toujours permis de contenir l'essentiel des prétentions gauchisantes francophones, notamment sur les questions de fixation des loyers, de blocage éventuel de ceux-ci et de durée des baux, estime-t-on au SNP. Demain, les partis francophones auront toute latitude pour agir à leur guise, et avec d'autant plus de facilités que les patrimoines immobiliers sont visibles et de surcroît moins mobiles que des avoirs mobiliers !"

J.-M. D.

En savoir plus sur:

Nos partenaires