Immobilier : les prix grimpent à nouveau

28/10/10 à 12:27 - Mise à jour à 12:27

Source: Trends-Tendances

Le dernier indice sur le prix des maisons publié par "The Economist" montre un retour à la hausse pour le marché belge et ses voisins. Certains pays, comme l'Espagne, affichent toujours un recul.

Immobilier : les prix grimpent à nouveau

© Thinkstock

Notre confrère The Economist publie plusieurs fois par an une batterie d'indicateurs de la valeur de l'immobilier d'habitation dans 20 marchés à travers le monde. Le dernier en date, qui porte sur les prix à la fin septembre, traduit un retour à la hausse pour la plupart des marchés analysés. La Belgique ne fait pas exception, avec une hausse de 6,5 % par rapport à septembre 2009, fort proche de celle de la France (6 %).

The Economist reste prudent : la hausse est sans doute boostée par les incitants publics, et pourrait ne pas se prolonger. Les taux d'intérêt très bas jouent aussi un rôle. En outre, certains marchés continuent à reculer. C'est le cas de l'Espagne, de l'Italie, de l'Irlande et du Japon, soit quatre marchés sur les 20 analysés.

Parmi les indicateurs figure une appréciation sur la fair value des logements. La valeur de référence est calculée en comparant les prix avec les montants des loyers du marché, et aboutit à un niveau de sur- ou sous-évaluation.

Selon cette appréciation, les logements américains, qui ont connu une bulle, sont à présent à peu près correctement valorisés. La Chine, dont le marché est parfois jugé trop spéculatif, ne connaîtrait pas une surévaluation beaucoup plus élevée que la Belgique (respectivement + 18,1 % et + 21,6 %). En revanche, l'Australie connaît un niveau inquiétant de 63,2 %.

Robert van Apeldoorn

En savoir plus sur:

Nos partenaires