Immobilier : hausse des prix "annulée" par l'inflation

13/10/11 à 15:03 - Mise à jour à 15:03

Source: Trends-Tendances

ING prévoit, pour l'ensemble de l'année 2011, une hausse des prix de l'immobilier de 3,2 % en Belgique... soit une croissance nulle lorsque corrigée par l'inflation. Et ne mise pas sur une plus forte progression en 2012 et 2013.

Immobilier : hausse des prix "annulée" par l'inflation

© Thinkstock

Les prix de l'immobilier en Belgique étaient en moyenne moins élevés fin juin qu'à la fin de l'année 2010, ressort-il d'une étude présentée jeudi par ING, qui prévoit une hausse des prix plutôt limitée pour ces prochaines années.

Prix. L'année dernière avait notamment été caractérisée par une période de taux d'intérêt très bas, ce qui avait entraîné une certaine hausse des prix. Les six premiers mois de 2011 n'ont pas connu pareille hausse, les appartements ayant largement pesé sur les statistiques. Les prix pour un tel bien ont en effet baissé de près de 4 % entre décembre et juin, tant en Flandre qu'en Wallonie. La baisse a été moins prononcée dans la capitale (- 2 %).

Pour l'ensemble de 2011, ING prévoit que la croissance de 5,8 % constatée l'an dernier ne sera pas atteinte. L'étude table sur une croissance réelle (corrigée pour l'inflation) nulle pour cette année, soit une croissance des prix de 3,2 %, "une performance historiquement faible", selon ING. La fin de 2012 devrait, elle, être accompagnée d'une perte de pouvoir d'achat qui aura un impact sur les prix pour 2012 et 2013. Ces années ne devraient donc pas voir une forte croissance des prix sur le marché secondaire.

Transaction. La plupart des acheteurs qui projetaient un achat début 2011 semblent avoir déjà fait le pas en 2010. L'activité s'est donc logiquement réduite pour les premiers mois de cette année après un quatrième trimestre exceptionnel en 2010 (36.400 transactions enregistrées, soit 25 % de plus que la normale).

L'activité n'était pas pour autant "déprimée" puisque les 57.800 transactions recensées au premier semestre de 2011 n'étaient que de 3 % inférieures au premier semestre de 2010.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires