Immobilier : corrections générales dans le Hainaut occidental

10/02/10 à 12:32 - Mise à jour à 12:32

Source: Trends-Tendances

Même si les prix ont diminué dans certaines régions du Hainaut occidental et augmenté dans d'autres, il s'agissait, selon les notaires de la zone, d'une rectification du marché où les prix atteints ces dernières années étaient excessifs... ou encore trop bas.

Immobilier : corrections générales dans le Hainaut occidental

© Thinkstock

Sans véritable crise, le marché immobilier s'est stabilisé en 2009 par rapport aux fortes hausses permanentes des années antérieures, observent les notaires du Hainaut occidental. "On peut constater que l'immobilier dans le triangle Tournai-Ath-Mouscron offre des prix pour tous les budgets et que la hausse des prix s'est stabilisée", conclut la Fédération royale du notariat belge pour le Hainaut occidental dans son rapport relatif au marché immobilier en 2009.

Même si les prix ont diminué dans certaines régions du HO et augmenté dans d'autres, il s'agissait, selon les notaires, d'une rectification du marché où les prix atteints ces dernières années étaient excessifs... ou encore trop bas. Les tarifs du marché immobilier se sont par ailleurs stabilisés en 2009, après une hausse de 10 % par an entre 2001 et 2007. Mais les transactions se sont révélées moins nombreuses, quelque 15 % à 20 % en moins sur toute l'année.

Le marché est plus soutenu pour les maisons de 100.000 à 150.000 euros. Les maisons de plus de 200.000 euros sont les plus difficiles à vendre. Les candidats acquéreurs ont ralenti leurs investissements depuis octobre 2008 et malgré un frémissement en juin, septembre et octobre 2009. Le mois de décembre 2009 et le début de l'année 2010 ont été plus moroses.

"Il est vrai que les transactions immobilières sont moins courantes ces mois-là, précisent encore les notaires du Hainaut occidental. Tout le monde attend le printemps avec impatience, généralement source de nombreuses transactions immobilières. Nous verrons alors comment le marché évoluera."

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires