Immobilier : ce nouveau scandale qui "mouille" les banques US

04/10/10 à 10:06 - Mise à jour à 10:06

Source: Trends-Tendances

GMAC, JPMorgan Chase puis Bank of America, et peut-être d'autres encore : les plus grands organismes de crédit américains sont au coeur d'un scandale de saisies immobilières douteuses.

Immobilier : ce nouveau scandale qui "mouille" les banques US

© Bloomberg

Trois des plus grands organismes de crédit américains ont admis, la semaine passée, avoir procédé à des saisies immobilières sans avoir vraiment étudié tous les dossiers, une affaire qui prend de l'ampleur aux Etats-Unis et risque de déclencher des poursuites à la chaîne.

Bank of America, la plus grande banque du pays, a annoncé vendredi la suspension, dans 23 Etats américains, de saisies immobilières en cours, sans en préciser le nombre, pour s'assurer qu'elles ont suivi "des procédures correctes".

Le mercredi précédent, JPMorgan Chase avait reconnu que, dans certains cas, des employés de ses activités de saisies "pourraient avoir signé des déclarations sur des documents liés à des prêts sur la foi de revues réalisées par d'autres employés, sans vérifier personnellement ces dossiers". La banque a ainsi demandé aux tribunaux de suspendre 56.000 procédures en cours pour vérifier les dossiers concernés.

L'affaire a commencé à faire grand bruit la semaine dernière lorsque GMAC (aujourd'hui rebaptisé Ally Bank), l'ancien organisme de crédit de General Motors, avait admis des "erreurs de procédure" dans la signature de déclarations requises pour certaines saisies, et le fait que ces documents avaient parfois été signés "sans connaissance personnelle du dossier".

Jeudi, les autorités de l'Ohio ont annoncé qu'elles demandaient à la justice d'engager des poursuites contre JPMorgan Chase. Richard Blumenthal, ministre de la Justice du Connecticut, a pour sa part demandé à son Etat de geler toutes les saisies pour 60 jours. Selon la presse américaine, d'autres Etats enquêtent également.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires