Immo: les transactions augmentent en Wallonie, la Flandre temporise

17/04/18 à 14:27 - Mise à jour à 14:27

Source: Belga

Au premier trimestre, le nombre de transactions immobilières a augmenté de 2% en Wallonie, alors qu'il est resté stable à Bruxelles (+0,1%) et a diminué de 4,1% en Flandre, selon le dernière "baromètre des notaires" publié mardi.

Immo: les transactions augmentent en Wallonie, la Flandre temporise

© iStock

Pour l'ensemble du pays, le nombre de transactions est ainsi en recul de 2%, la Flandre représentant 60% de l'ensemble des transactions, loin devant la Wallonie (30%) et Bruxelles (10%).

Au sud du pays, toutes les provinces connaissent une augmentation de l'activité immobilière, à l'exception du Brabant wallon (-2,0%). "L'activité croît le plus en province de Hainaut (+ de 5%) et en province de Namur (+2,9%) tandis que les provinces de Liège et de Luxembourg affichent une croissance d'un peu plus de +1,0%", observe le baromètre.

En Flandre, le marché est mis sur "pause" en raison de la réforme annoncée des droits d'enregistrement qui entrera en vigueur en juin.

Au premier trimestre, le prix moyen d'une maison s'élevait à 240.578 euros (+3,3% par rapport au premier trimestre 2017 mais -1,3% par rapport au quatrième trimestre 2017). En Flandre (266.199 euros), le prix moyen d'une maison au dernier trimestre a baissé de 2% par rapport au quatrième trimestre 2017. La Wallonie (181.845 euros), affiche, quant à elle, une baisse de prix de 1,6%. Seule Bruxelles (441.117 euros) affiche une croissance de 2,9%.

"Le fait que l'activité immobilière reste soutenue laisse à penser que la (très) légère baisse du prix des maisons n'est pas significative et (n'indique) pas le début d'un cycle baissier. Cela s'apparente davantage à un réajustement naturel, gage de la bonne santé du marché immobilier", estime Renaud Gregoire, porte-parole de notaire.be.

Newsletter

Tous les jours, une sélection des news économiques les plus importantes.

Nos partenaires