"Il faut cibler le potentiel là où il n'est pas visible"

10/05/17 à 11:40 - Mise à jour à 11:39

La reconversion est l'avenir de l'immobilier, à Liège comme ailleurs. Mais il ne s'agit pas seulement de cibler les friches industrielles. A terme, il faudra aussi s'attaquer aux friches commerciales voire... scolaires.

Sophie Tilman est urbaniste et administratrice déléguée du bureau d'études en développement territorial liégeois Pluris. Son terrain de prédilection ? La transformation des territoires et des friches industrielles, dont elle a très tôt ciblé le potentiel de reconversion, en travaillant notamment sur le master plan de la vallée sérésienne suite à la fermeture d'Arcelor-Mittal, en 2004. Elle est également aux commandes des schémas de développement territorial de l'arrondissement de Huy-Waremme et de Liège Métropole.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Newsletter

Tous les jours, une sélection des news économiques les plus importantes.

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos