Hôtel Europa : Stéphan Sonneville monte dans les tours

27/10/11 à 10:24 - Mise à jour à 10:24

Source: Trends-Tendances

Propriétaire de l'Hôtel Europa, situé rue de la Loi, on savait Stéphan Sonneville impatient de voir des gestes concrets posés dans la mutation urbanistique du Quartier européen.

Hôtel Europa : Stéphan Sonneville monte dans les tours

© BURO II & ARCHI+I

Trois ans après le concours d'urbanisme lancé par la Région et le choix du projet de l'architecte français Christian de Portzamparc, le CEO de la société de promotion immobilière Atenor prend les devants en dévoilant son nouveau projet pour le bas de la rue de la Loi (voir photo) au moment où une affaire de fraude fiscale datant de 1998 le rattrape et le remet, en compagnie de P&V, sur le devant de la scène médiatique (renvoi en correctionnelle). Certains de ses détracteurs y verront comme une étrange coïncidence.

Le CEO d'Atenor nie jouer la polémique, mais se dit impatient, à deux mois de la fermeture définitive de l'hôtel Europa, de disposer de l'outil juridique indispensable pour cadrer la mise en oeuvre du PUL - le Paysage urbain Loi, dans lequel son projet doit s'intégrer - et pouvoir enfin introduire une demande de permis d'urbanisme. "L'arrêté publié en décembre 2010 a traduit la réflexion de l'Atelier de Portzamparc en termes clairs. Face aux nouvelles donnes imposées, notre précédente demande de permis d'urbanisme (introduite fin 2008) ayant été bloquée en commission de concertation, nous avions deux solutions : jeter le gant ou reprendre le crayon.

Le travail réalisé par le bureau d'architecture Buro II & Archi+I est remarquable : l'architecte a pu intégrer les contraintes en proposant un projet cohérent. Il nous en aura coûté du temps et des ressources pour nous inscrire dans ce programme ambitieux qu'Atenor est un des premiers propriétaires développeurs à tenter de mettre en oeuvre." A la vue du projet, on relèvera notamment un retrait important côté rue de la Loi, un pied de tour mixte (résidentiel et commerces) côté rue Lalaing et une tête particulièrement verte. On pointera également, sur la parcelle voisine (projet Realex, au point mort), les contours discrets d'une autre tour relativement élevée.

Trends.be

Nos partenaires