"En 2017, 75 % des revenus d'Atenor proviendront de Roumanie et de Hongrie"

28/06/17 à 11:19 - Mise à jour à 11:20
Du Trends-Tendances du 08/06/17

La croissance d'Atenor ne passera plus à l'avenir par la Belgique. Cap sur l'Europe centrale. Une manière pour l'un des leaders de l'immobilier belge de maintenir ses ambitions à la hausse. Dès 2017, il en tirera les trois quarts de ses revenus. Et cette proportion est encore amenée à évoluer.

Il arrive comme à son habitude. Elégant, deux boutons de sa chemise déboutonnés et un large sourire. Le soleil brille sur le domaine du Nysdam, un écrin de verdure situé à deux pas du château de La Hulpe où les équipes d'Atenor sont installées depuis 15 ans. Leur patron, Stéphan Sonneville, lâche d'entrée : " Je suis heureux d'enfin pouvoir évoquer mes activités en Europe centrale. Dans le milieu, on me regarde toujours avec un certain dédain quand j'en parle. S'ils savaient les affaires qu'on fait là-bas... ". Embarquement pour un voyage à 2.000 kilomètres de Bruxelles.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 4 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Newsletter

Tous les jours, une sélection des news économiques les plus importantes.

Nos partenaires