Des prix et des activités stables en 2013

07/02/14 à 13:34 - Mise à jour à 13:34

Source: Trends-Tendances

Le nombre de transactions immobilières en Belgique est resté stable en 2013, l'indice d'activité ayant reculé de 0,1%, indique vendredi la Fédération royale des Notaires dans un communiqué.

Des prix et des activités stables en 2013

Les prix se sont également stabilisés, principalement à Bruxelles. Par région, l'activité sur l'année 2013 a reculé à Bruxelles (-2,6%) et en Wallonie (-1,6%), mais a augmenté en Flandre (+1,1%). Par province, au sud du pays, le repli est principalement imputable au Hainaut (-3,9%) et à Liège (-1,4%), tandis que le Luxembourg (+1,9%) et le Brabant wallon (+1%) ont progressé. En Flandre, le résultat annuel a été boosté par la Flandre occidentale (+3,2%), le Limbourg faisant exception avec une baisse de 1,8%.

Le prix des maisons a progressé à l'échelle nationale de 3,2% par rapport à 2012, avec un prix moyen de 233.959 euros. Bruxelles a enregistré la hausse la moins importante: +1,6%, à un prix moyen de 410.194 euros. La progression a été plus marquée en Wallonie (+3% à 176.179 euros) et en Flandre (+2,3% à 250.281 euros).

L'activité sur le marché des villas a été relativement faible à Bruxelles, relèvent les notaires. Leur prix moyen a progressé de 9,8% à 364.348 euros en Wallonie.

Enfin, le prix moyen d'un appartement était en 2013 de 204.181 euros en Belgique, soit une progression de 2,1% par rapport à 2012. Cette hausse a été constatée dans les trois régions du pays: +4,2% à 228.408 euros à Bruxelles, +1,7% à 155.610 euros en Wallonie et +0,6% à 204.402 euros en Flandre.

Le dernier trimestre de 2013, lors duquel l'activité au niveau national a progressé de quelque 6% par rapport au précédent, "annonce des jours meilleurs pour 2014", soulignent les notaires.

Nos partenaires